Tout sur Jumbo-Visma

Ce lundi soir, What's app était en panne. Un peu comme la communication entre les deux meilleurs coureurs belges. Depuis la fin du championnat du monde, Remco Evenepoel et Wout Van Aert s'égratignent sur la tactique appliquée lors de la course. Restera-t-il des conséquences de cette discorde alors que les deux hommes seront sûrement amenés à se recroiser en sélection nationale ?

La Belgique a remporté cinq médailles lors des quatre derniers championnats du monde de contre-la-montre : aucun autre pays ne fait mieux. Mais, cette fois aussi, il n'y avait pas d'or au bout de l'effort, celui est revenu autour du cou de l'hyperspécialiste Filippo Ganna. Si seul l'arc-en-ciel comptait, on ne peut pas parler de défaite dans le chef de Wout Van Aert et Remco Evenepoel. On vous explique pourquoi.

Primoz Roglic (Jumbo-Visma), double tenant du titre, a déjà endossé le maillot rouge de leader au classement du Tour d'Espagne cycliste (WorldTour) qui a pris son envol samedi de Burgos à la faveur d'un contre-la-montre de 7,1 km remporté par le Slovène.

Le Slovène, champion olympique du contre-la-montre, aura fort à faire contre l'armada britannique composée notamment du champion olympique Richard Carapaz, deuxième l'an dernier, du vainqueur du Giro Egan Bernal, du champion olympique de VTT Egan Bernal et d'Adam Yates. Dix-neuf Belges sont annoncés au départ samedi.

Wout van Aert a remporté dimanche la 83e édition de Gand-Wevelgem (WorldTour). Le coureur de Jumbo-Visma s'est imposé après 248 km de course en se montrant le plus rapide d'un groupe de sept coureurs.

Quatre mois et demi après le Tour des Flandres, Wout van Aert (26 ans) entame une nouvelle saison sur route, samedi, aux Strade Bianche. Plongée dans ses données Strava et TrainingPeaks en compagnie de son coach, Marc Lamberts.

Un combat sportif est à attendre dans le Vercors, mardi, lors de la 16e étape du Tour de France sur un parcours intégralement en Isère, entre La Tour-du-Pin et les hauteurs de Villard-de-Lans, à 1152 mètres d'altitude. Alors que sur le plan sanitaire, les tests au Covid-19, entamés dimanche, se poursuivent lundi lors de la deuxième journée de repos sur la Grande Boucle cette année.

Après sa victoire au sprint dans la cinquième étape du Tour, à Privas, les superlatifs manquaient pour dépeindre la polyvalence de Wout van Aert. Comment est-il parvenu à se défaire des purs sprinteurs ? Analyse.

La saison n'est en cours que depuis trois semaines, mais les spectateurs passent déjà de victoires fantastiques en crashes terrifiants. Alors que le Tour n'a même pas encore commencé. Cinq constats frappants.