Tout sur Julian Alaphilippe

Derrière les cinq étapes, nos compatriotes ont fait tomber pas mal de vieilles références lors des trois semaines écoulées. Retour en chiffres inédits, entre un Wout puissance 100 et des doublés sur sprint massif.

L'Américain Sepp Kuss (Kumbo-Visma) s'est imposé en solitaire dans la 15e étape du Tour de France dimanche à Andorre-la-Vieille. Le coéquipier de Wout van Aert a accéléré dans la dernière ascension du jour, le Col de Beixalis. Derrière, Tadej Pogacar (UAE Emirates) a contrôlé ses adversaires qui l'ont attaqué sans le sortir de leurs roues. Guillaume Martin (Cofidis) a quant à lui perdu sa 2e place du général après avoir lâché prise dans la descente de l'avant-dernière difficulté.

En s'imposant lors de l'étape passant par le Mont Ventoux, le champion de Belgique a encore montré l'étendu de sa palette de coureur. Mais jusqu'où peut-il aller ?

C'est une Slovénie à plusieurs visages qu'on aura vu sur ce Tour de France. Celui triomphant du champion de Slovénie Matej Mohoric, vainqueur de l'étape au bout d'un numéro époustouflant, celui grimacant de Tadej Pogacar, mis en difficulté par l'échappée du jour et celui à l'agonie de Primoz Roglic, qui doit définitivement renoncer à ses rêves d'une tunique jaune toujours solidement accrochée sur les épaules d'un Mathieu van der Poel qui aura fait le spectacle avec Wout Van Aert.

Intouchable Tadej Pogacar. Le Slovène a battu les spécialistes que sont Stefan Kung et Wout Van Aert dans un contre-la-montre pourtant réservé aux spécialistes. Mathieu van der Poel dont ce n'est pas l'exercice de prédilection s'est surpassé pour conserver sa précieuse tunique de leader pour 8 secondes. Mais jusque quand vu que Pogacar semble déjà prendre l'option finale pour la victoire finale à Paris.

Un maillot noir-jaune-rouge sur les épaules au départ de la Grande Boucle et une première étape destinée aux puncheurs, cela ne vous rappelle rien ? En 2011, Philippe Gilbert avait gagné le premier acte du Tour au sommet du Mont des Alouettes. Un scénario qui pourrait se répéter dix après avec Wout Van Aert à Landerneau ? Analyse

Samedi, près de neuf mois après "La Chute", Remco Evenepoel (21 ans) entame son premier Giro. Avec un corps rétabli et une autre mentalité: l'homme est devenu plus sage, mais sans perdre sa motivation. Que se passe-t-il dans la tête de Remco? Visite guidée dans la psyché du prodige belge.

Le vainqueur du Tour de France, le Slovène Tadej Pogacar, a remporté la 107e édition de Liège-Bastogne-Liège, la Doyenne des classiques cyclistes, devant le champion du monde, le Français Julian Alaphilippe.

Wout van Aert (Jumbo-Visma) a remporté la 55e édition de l'Amstel Gold Race (WorldTour), dimanche aux Pays-Bas. Après 13 tours d'un circuit local de 16,9 kilomètres, soit 218 bornes, le Belge s'est imposé pour une infime avance devant le Britannique Thomas Pidcock (INEOS-Grenadiers). L'Allemand Maximilian Schachmann (BORA-hansgrohe) a pris la 3e place.

Mauri Vansevenant n'a que 21 ans, mais tout ce que raconte ce fils de fermier de Torhout est teinté de bon sens et témoigne d'une grande maturité. Il se montre ambitieux tout en restant humble. Avant son départ pour le Tour du Pays Basque, nous avons confronté le jeune pro de Deceuninck - Quick-Step à cinq déclarations qui le concernent.