Tout sur Julian Alaphilippe

L'année cycliste 2019 en chiffres

Que retenir de la saison cycliste écoulée, durant laquelle de grands talents se sont distingués? Passage en revue, avec 25 chiffres surprenants.

Place aux jeunes

Que retenir de la saison cycliste écoulée, durant laquelle de grands talents se sont distingués ? Passage en revue, avec 25 chiffres surprenants.

Alaphilippe met un terme à sa saison

Le coureur français Julian Alaphilippe, vainqueur de Milan-San Remo et longtemps porteur du maillot jaune sur le dernier Tour de France, a décidé de mettre un terme à sa saison, a annoncé mardi son équipe Deceuninck.

Cyclisme: les cinq hommes à suivre des Mondiaux

Des favoris? au moins des sérieux prétendants... Ils sont cinq à réunir le gros des suffrages au départ des 285 kilomètres de la course des Mondiaux de cyclisme, dimanche, dans le Yorkshire. Tour d'horizon des candidats.

Peter Sagan a-t-il toujours envie d'avoir envie?

Il a déjà été champion du monde à trois reprises, et cette fois encore, le parcours dans le Yorkshire est taillé sur mesure pour lui. Pourtant, certains sont sceptiques à propos de Peter Sagan. Ces doutes n'ont pas cessé depuis le début de l'année.

La Belgique première nation mondiale en cyclisme

Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) est toujours en tête du classement mondial UCI publié dimanche soir à l'issue du Tour d'Espagne. Le Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma), vainqueur de la Vuelta, est désormais dauphin du Français.

La sensation Remco

Ne l'appelez pas " le nouveau Merckx ". Après son exploit à San Sebastián, Remco Evenepoel (19 ans) n'a plus besoin d'être appelé par son nom. Un prénom suffit.

Alaphilippe et Bernal favoris de la Clasica San Sebastian

Le Français Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) et le Colombien Egan Bernal (Ineos) sont les deux favoris de la Clasica San Sebastian, la première classique WorldTour d'après Tour de France, qui aura lieu samedi dans le Pays basque espagnol.

Egan est déjà El Capo

C'était le Tour le plus imprévisible des dernières années mais il a tout de même été remporté par un coureur de l'équipe favorite, INEOS. Comment Egan Bernal (22 ans) a-t-il pris le pouvoir plus tôt que prévu ?

Tour de France: pourquoi la Grande Boucle a ravivé les passions

Offensif, à suspense et spectaculaire, le Tour de France 2019 a déchaîné les passions: après plusieurs années d'une relative morosité, l'épreuve a retrouvé un public nombreux, enthousiasmé notamment par l'audace des Français Julian Alaphilippe et Thibaut Pinot.

Tour de France: Egan Bernal sur un boulevard

Plus que trois heures à pédaler et Egan Bernal deviendra le plus jeune vainqueur du Tour de France de l'après-guerre et le premier Colombien à rallier en jaune les Champs-Elysées, où les sprinteurs se disputeront dimanche en nocturne les dernières miettes d'une édition enflammée par les 14 jours en tête de Julian Alaphilippe.

Tour de France: Steven Kruijswijk a "limité les dégâts" dans la première étape des Alpes

Bien que Steven Kruijswijk ne s'est pas senti "super" dans la première des trois étapes alpines du Tour de France, le leader de Jumbo-Visma se maintient dans le groupe des favoris. Comme Julian Alaphilippe, Thibaut Pinot et Geraint Thomas, entre autres, il n'a cédé du temps qu'à Egan Bernal. Le Colombien est passé de la cinquième à la deuxième place du classement général, ce qui a fait reculer Kruijswijk à la quatrième place.

Tour de France: et de deux pour la fusée Ewan

Et de deux ! La fusée australienne Caleb Ewan (Lotto) a enlevé une nouvelle fois le sprint qui a conclu mardi à Nîmes la 16e étape du Tour de France, sans conséquence pour le maillot jaune du Français Julian Alaphilippe (Deceuninck), dans une chaleur de four.

Patrick Lefevere (Deceuninck-Quick Step): "Notre Tour est déjà réussi"

Patrick Lefevere ne veut pas ajouter plus de pression qu'il n'en faut sur les épaules vêtues de jaune de son Français Julian Alaphilippe, leader du Tour de France. "Il va essayer de garder son maillot jaune, mais s'il n'y parvient pas, ce n'est pas grave, notre Tour est déjà réussi", a estimé le patron de la formation Deceuninck-Quick Step lors de la seconde journée de repos lundi à Nîmes.

Alaphilippe s'accroche à son maillot jaune, mais "les Alpes vont être très difficiles"

Julian Alaphilippe s'accroche ! Le Français de Deceuninck-Quick Step ne sait pas s'il portera toujours le maillot jaune du Tour de France après les Alpes, mais il ne s'attendait déjà pas à le garder jusqu'à cette deuxième journée de repos lundi. Dès lors tout est possible dans cette Grande Boucle orpheline de toute hiérarchie une fois n'est pas coutume.