Tout sur Julian Alaphilippe

Aucune médaille dans les courses en ligne. C'est peu dire que la récolte ne répond pas aux attentes de la Belgique. Pourtant, ce Mondial, et en particulier l'épreuve masculine, restera dans l'histoire comme l'un des plus beaux. Grâce à Julian Alaphilippe et à un public fantastique, excepté quelques individus qui ont arrosé le Français de bière et d'insultes. Plongée au coeur de quatre jours de folie.

Wout van Aert (27 ans) est le seul coureur capable de rouler et sprinter seul. En réalité, le Campinois sprinte comme un spécialiste du chrono: son corps reste immobile, sans aucun mouvements latéraux, ce qui lui offre un avantage aérodynamique. Mais à quel point? Le professeur Bert Blocken de l'Université technique d'Eindhoven et de la KUL, l'explique en exclu à Sport/Foot Magazine.

Il y a trois ans, le Slovaque aurait sûrement fait office de grand candidat au titre sur un tel tracé. A-t-il su bien se cacher pour mieux surgir de sa boîte et réaliser une première dans l'histoire du cyclisme, à savoir remporter quatre titres mondiaux sur la course en ligne ?

Le sprinteur français ne reste pas sur une grande saison (seulement 6e au sprint au GP de Denain de mardi malgré une concurrence pas vraiment relevée) et le parcours ne lui semble pas favorable. Pour le reste Julian Alaphilippe pourra compter sur quelques lieutenants plus costauds comme Cosnefroy, Turgis et Sénéchal pour espérer conserver son maillot arc-en-ciel à Louvain.

Derrière les cinq étapes, nos compatriotes ont fait tomber pas mal de vieilles références lors des trois semaines écoulées. Retour en chiffres inédits, entre un Wout puissance 100 et des doublés sur sprint massif.

L'Américain Sepp Kuss (Kumbo-Visma) s'est imposé en solitaire dans la 15e étape du Tour de France dimanche à Andorre-la-Vieille. Le coéquipier de Wout van Aert a accéléré dans la dernière ascension du jour, le Col de Beixalis. Derrière, Tadej Pogacar (UAE Emirates) a contrôlé ses adversaires qui l'ont attaqué sans le sortir de leurs roues. Guillaume Martin (Cofidis) a quant à lui perdu sa 2e place du général après avoir lâché prise dans la descente de l'avant-dernière difficulté.