Tout sur Jackson Muleka

Comme Michel Preud'homme ou Philippe Montanier avant lui, Mbaye Leye s'est donné la mission de rationaliser le football sauvage des bords de Meuse. Une tâche prolongée au bout de cinq premiers mois où les moments d'euphorie furent pourtant rares.

Chaque mois, la rédaction et les lecteurs de Sport/Foot Magazine élisent le meilleur joueur du championnat. Après un creux hivernal, Theo Bongonda revient au premier plan à l'aube du sprint final de la saison.

Huit mois après son arrivée au Standard, la montée en puissance de Jackson Muleka raconte l'émancipation d'un joueur débarqué à Liège par hasard, mais bien décidé à faire fructifier un maximum son passage en Principauté. Avant de partir, déjà?

Au terme de chaque mois de la saison, Sport/Foot Magazine vous propose d'élire le meilleur joueur des semaines écoulées. Voici les heureux élus du mois d'avril.

Le Standard a battu La Gantoise dimanche sur le score de 2 buts à 1 dans une rencontre de la 32e journée de D1A. Les Liégeois, menés, ont inversé la tendance dans la dernière demi-heure grâce à Jackson Muleka et Mickey Balikwisha. L'équipe de Mbaye Leye, qui grimpe provisoirement à la 8e place, reste en lice pour les playoffs.

D'une victoire à l'arraché contre Bruges à une défaite amère au Canonnier, l'ascenseur émotionnel liégeois tourne à plein régime. Plongée dans un club où la seule certitude, c'est qu'il n'y en a pas.

Le Standard de Liège a éliminé le leader autoritaire de la Jupiler Pro League, le Club de Bruges, 1-0 en quarts de finale de la Croky Cup, la Coupe de Belgique de football, jeudi soir à Liège. Les Rouches rejoignent Eupen, Anderlecht et Genk en demi-finales. La fin de rencontre va toutefois faire beaucoup parler après l'annulation du but de l'égalisation brugeoise dans le temps additionnel pour une faute préalable peu évidente de main de Simon Mignolet.

Tandis que l'attaque liégeoise peinait depuis de longs mois, João Klauss est venu remettre de l'ordre dans la boutique. Avec son physique robuste et son activité débordante, il a redonné de l'espoir aux supporters rouches. Portrait de celui qui doit mener le Standard vers les play-offs 1.

À l'heure de juger le mercato rouche, il est souvent placé sur le banc des accusés sans jamais venir à la barre pour se justifier. À sa manière et loin des projecteurs, Benjamin Nicaise travaille pourtant au renouveau de la gestion sportive du Standard. Passage en revue des dossiers méticuleusement classés de l'ancien gratteur de ballons de Sclessin.