Tout sur INEOS

Après deux saisons décevantes, Nice est à l'aube d'un nouveau cycle, porté par un mercato estival ambitieux et des propriétaires l'étant tout autant. Comptant parmi les nouvelles recrues, Christophe Galtier sera à la baguette en 2021-2022.

L'Américain Sepp Kuss (Kumbo-Visma) s'est imposé en solitaire dans la 15e étape du Tour de France dimanche à Andorre-la-Vieille. Le coéquipier de Wout van Aert a accéléré dans la dernière ascension du jour, le Col de Beixalis. Derrière, Tadej Pogacar (UAE Emirates) a contrôlé ses adversaires qui l'ont attaqué sans le sortir de leurs roues. Guillaume Martin (Cofidis) a quant à lui perdu sa 2e place du général après avoir lâché prise dans la descente de l'avant-dernière difficulté.

En s'imposant lors de l'étape passant par le Mont Ventoux, le champion de Belgique a encore montré l'étendu de sa palette de coureur. Mais jusqu'où peut-il aller ?

Avec Richie Porte pour vainqueur et Geraint Thomas sur le podium, l'équipe Ineos a repris la main sur le Critérium du Dauphiné dont le dernier week-end a été marqué par la domination inattendue de l'Ukrainien Mark Padun, dimanche, dans la station des Gets (Haute-Savoie).

Le Mercedes-AMG Petronas Team a remporté son septième titre de champion du monde d'affilée. Ce sera également son septième titre en constructeurs. L'architecte de ce succès ? L'Autrichien Toto Wolff (48 ans), le patron d'écurie le plus titré de F1. Portrait.

Il tient sa revanche. Le Slovène Primoz Roglic, qui avait perdu le Tour de France au bout du suspense, a remporté dimanche la Vuelta à l'issue de la 18e et dernière étape, gagnée au sprint à Madrid par l'Allemand Pascal Ackermann.

Vainqueur du Tour de France en 2019, Egan Bernal (Ineos Grenadiers) n'atteindra pas Paris cette année. Le Colombien a abandonné avant le départ de la 17e étape mercredi entre Grenoble et Méribel Col de la Loze, a annoncé Ineos.

Une date inédite, une menace permanente, une course sans repères: reporté de deux mois en raison de la pandémie, le Tour de France cumule les interrogations avant son Grand départ samedi à Nice avec un trio de favoris, Bernal, Roglic et Pinot.

L'équipe Ineos n'a retenu ni le quadruple vainqueur du Tour de France Chris Froome ni le lauréat de l'édition 2018 Geraint Thomas dans sa sélection de huit coureurs pour la Grande boucle (29 août - 20 septembre) dévoilée mercredi et centrée sur le tenant du titre Egan Bernal.

La saison n'est en cours que depuis trois semaines, mais les spectateurs passent déjà de victoires fantastiques en crashes terrifiants. Alors que le Tour n'a même pas encore commencé. Cinq constats frappants.

Il y a un an et deux mois, Chris Froome (35 ans) a failli perdre la vie lors de son terrible crash au Dauphiné. Le Britannique prend le départ de cette course aujourd'hui, convaincu de pouvoir remporter le Tour une cinquième fois. Cette année ou la suivante, pour sa nouvelle équipe. Comment a-t-il remonté la pente ? Reconstruction.

Il n'avait nulle envie de courir le marathon de Doha, par 27 degrés aux alentours de minuit. Le champion olympique Eliud Kipchoge (34 ans) est plus ambitieux. Le 12 juin, il veut être le premier à courir le marathon en moins de deux heures, à Vienne.

L'Autorité de la concurrence a autorisé le rachat de l'OGC Nice par le groupe pétrochimique Ineos, "sans le soumettre à des conditions particulières", a-t-elle annoncé mercredi.

C'était le Tour le plus imprévisible des dernières années mais il a tout de même été remporté par un coureur de l'équipe favorite, INEOS. Comment Egan Bernal (22 ans) a-t-il pris le pouvoir plus tôt que prévu ?

Offensif, à suspense et spectaculaire, le Tour de France 2019 a déchaîné les passions: après plusieurs années d'une relative morosité, l'épreuve a retrouvé un public nombreux, enthousiasmé notamment par l'audace des Français Julian Alaphilippe et Thibaut Pinot.