Tout sur IFAB

La Pro League et l'Union belge de football (URBSFA) ont réagi lundi aux déclarations de Paul Gheysens, président de l'Antwerp, après le partage contre le Club de Bruges (2-2) dimanche. Ce dernier a déclaré vouloir acheter le matériel vidéo pour que l'Antwerp puisse bénéficier, lors de chaque rencontre à domicile, du VAR, le système d'assistance vidéo à l'arbitrage. "Ce n'est pas envisageable", selon Pierre François, CEO de la Pro League et Johan Verbist, patron des arbitres de l'URBSFA.

C'est un pas supplémentaire vers l'adoption de l'arbitrage vidéo à la Coupe du monde 2018: le Board, instance garante des lois du football, a tiré lundi un bilan "très positif et encourageant" des expérimentations menées depuis deux ans et qui suscitent des débats passionnés dans le monde du ballon rond.

L'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR) sera disponible lors de toutes les rencontres de la Jupiler Pro League de la saison prochaine. L'assemblée générale de la Pro League a pris cette décision qui s'est tenue jeudi. La Pro League n'a donc pas attendue l'évaluation de la VAR de la part de l'International Football Association Board (IFAB) prévue au printemps 2018. Si cette évaluation est positive, ce qui est attendu, la Pro League aura donc eu davantage de temps pour se préparer.

Koen De Brabander, le directeur général de l'Union belge de football, a reconnu qu'il y avait "encore du travail" au moment d'évaluer à mi-parcours l'utilisation de l'assistance video (VAR) en application depuis cette saison en Jupiler Pro League.

Outre les transferts, une autre arrivée dans le championnat belge, dont le coup d'envoi est donné vendredi, risque de beaucoup faire parler d'elle: l'assistance vidéo à l'arbitrage. Quarante-huit rencontres (trois à domicile et trois en déplacement pour chaque équipe) de la phase classique bénéficieront de la présence du VAR (Video Assistant Referee).