Tout sur IAAF

Corruption, échantillons trafiqués, falsification de données: depuis cinq ans, plusieurs enquêtes ont démontré l'étendue des techniques de triche en Russie pour cacher un système de dopage impliquant des rouages de l'État, jusqu'aux services secrets, aboutissant à une exclusion de la Russie des Jeux olympiques pendant quatre ans et du Mondial de foot 2022.

La fédération internationale d'athlétisme (IAAF) a communiqué mardi la liste des onze nominées qui vont concourir pour le titre d'athlète féminine de l'année 2019. Nafi Thiam, lauréate du Trophée en 2017, et seule Belge l'ayant obtenu, ne figure cette fois pas sur la liste.

Un sacré pari: la planète athlétisme a les yeux rivés sur Doha qui accueille à partir de vendredi les Mondiaux les plus controversés de l'histoire, escortés d'accusations de corruption et de sérieuses interrogations autour de la chaleur et de l'engouement pour un évènement en quête de superstar depuis la retraite d'Usain Bolt.

Blake Leeper veut participer au Mondial d'athlétisme. C'est une mission car l'Américain a été drogué, alcoolique et est amputé des deux jambes.

Légendaire détenteur du record du monde à la perche, politicien ukrainien, il a failli être élu président du Comité international olympique mais il est maintenant cité dans une affaire de corruption. Sergueï Bubka passe de sales moments.

Les échantillons des Jeux Olympiques de Londres sont conservés jusqu'en 2022. On a déjà recensé 116 cas positifs. Un record olympique.