Tout sur Hein Vanhaezebrouck

Preud'homme, Hasi, Vanhaezebrouck, Wilmots : l'été risque d'être mouvementé mouvementé pour les coaches en vue.

Si Gand n'est que vice-champion et doit passer par les préliminaires de la Ligue des Champions, Hein Vanhaezebrouck sera satisfait des derniers mois. Même si cela ne cadre pas avec ses ambitions: " Nous sommes tous des gagneurs "

"Ce sera le match le plus difficile que nous aurons joué jusqu'à présent", a confié Hein Vanhaezebrouck, le coach de La Gantoise, mardi lors de la conférence de presse organisée à la veille du 1/8e de finale aller de la Ligue des Champions de football contre les Allemands de Wolfsburg.

Comme chaque année, le football belge a livré son lot de gagnants et d'arnaques, de patrons et de losers, de grandes gueules et de mal-aimés, etc. Le jury bicéphale Sport/Foot Magazine et RTBF décerne, comme d'hab, les bonnes et les moins bonnes notes. Aujourd'hui : les gagnants.

2015 a été l'année de Hein Vanhaezebrouck. Ce n'est donc pas une surprise si son contrat vient d'être revu à la hausse. Mais pourquoi est-il si bon ? Sport/ Foot Magazine a posé la question à quelques joueurs qui travaillent ou ont travaillé avec lui. Extraits.

Organisation défensive rigoureuse, minimisation du risque avec le ballon et différence offensive par les individualités : nos entraîneurs semblent frileux mais Gand fait exception.

On a beau chercher, on a du mal à trouver une véritable identité offensive dans le foot belge. Peut-on espérer voir autre chose que des équipes qui protègent leurs arrières pour profiter de la moindre faille adverse ?

Enzo Scifo ne souffrirait-il pas d'un délit de sale gueule ? Ou plutôt de son contraire. Depuis que l'ex-meneur de jeu des Diables a troqué le treillis de clubs prestigieux pour le costume élégamment taillé de coach de formations en souffrance, on semble continuellement lui chercher des poux à notre Enzo national.

Alors qu'ils disaient viser la 3e place, les Gantois peuvent être champions dès ce jeudi. Les Buffalos disposent déjà d'un superbe stade et le titre leur permettrait de faire jeu égal financièrement avec le top belge.

Au moins neuf des seize pensionnaires actuels de l'élite vont entamer la prochaine saison avec un nouveau coach principal. Parler de continuité et de stabilité devient ridicule.

A l'occasion des 40 ans du foot pro en Belgique, la rédaction de Sport/Foot Mag a dressé la liste des 40 entraîneurs qui ont eu le plus d'impact sur nos terrains.