Tout sur Harry Kane

Mauricio Pochettino, le manager de Tottenham, dément les articles alarmants sur l'état de santé de son avant-centre.

Il était déjà capitaine en Russie, le voilà maintenant général: contre l'Espagne samedi à Wembley (20h45 heure française), le fatigué Harry Kane va étrenner ses nouveaux galons de leader d'une équipe d'Angleterre, encore rajeunie par Gareth Southgate.

Après vingt et vingt-huit ans d'attente, la Croatie et l'Angleterre retrouvent les demi-finales de la Coupe du monde de football, mercredi soir, au stade Loujniki de Moscou. Une seconde et une troisième présence dans le carré final que ni les Slaves ni les Britanniques n'osaient espérer en abordant cette 21e édition de la Coupe du monde. Si leur Mondial est donc réussi, Croates et Anglais entendent bien aller jusqu'au bout avec des arguments différents.

Exit Lionel Messi, Cristiano Ronaldo, balayés en huitième de finale, et Neymar, sorti en quarts: les poids lourds de la lutte pour le Ballon d'Or ne sont déjà plus dans la course lors de ce Mondial-2018. Suffisant pour aiguiser les appétits de séduisants challengers, comme Modric, Kane, Hazard ou Mbappé?

Le match entre l'Angleterre et la Tunisie en Coupe du monde de football en Russie, dans le groupe G, celui de la Belgique, a réalisé la meilleure audience de l'année à la télévision britannique, avec un pic à 18,3 millions de téléspectateurs, a annoncé mardi la BBC.

"Nous ne sommes pas une génération en or, mais nous sommes unis", a déclaré Harry Kane, le capitaine de l'Angleterre qui doit rallier mardi la Russie où elle tentera de remporter son second Mondial après 1966.

Comme toujours, on attend beaucoup de l'Angleterre. Mais comme ça fait des décennies qu'elle nous déçoit, la modestie s'impose. L'espoir repose à présent sur les épaules d'une jeune génération.

La sélection de Gareth Southgate est exclusivement composée de joueurs de Premier League. Ce n'est pas un précédent pour The Three Lions.

Opposé à la Juventus ce soir, Harry Kane tentera à nouveau de faire parler la poudre, face à la meilleure défense européenne actuelle.

L'attaquant anglais Harry Kane, "magnifique" avec Tottenham, pourrait coûter la somme record de 250 millions d'euros en indemnités de transfert si le Real Madrid souhaitait l'attirer, a estimé lundi soir le président du club madrilène Florentino Pérez.