Tout sur Hannes Wolf

Le président du KRC Genk et de la Pro League revient sur la campagne de son club en Ligue des Champions et en tire quelques conclusions.

Le KRC Genk a remporté sa première victoire sous la direction de Hannes Wolf mais il n'est pas sorti de l'auberge.

Genk joue son dernier match de Ligue des Champions, ce mardi soir à Naples (18h55) dans le cadre de la 6e et dernière journée du groupe E de la phase de poules. Derniers du groupe avec 1 point, les champions de Belgique, toujours en quête d'un premier succès, sont d'ores et déjà éliminés. Naples, 2e du groupe avec 9 points derrière Liverpool (10), entretient l'espoir d'une qualification pour les 8es de finale que convoite également Salzbourg, 3e avec 7 points, qui accueille les tenants anglais du trophée au même moment.

À un quart d'heure de la fin du match entre Gand et l'Antwerp, Kevin Mirallas a dû entrer au jeu. Le long de la ligne, une discussion a éclaté entre le Diable Rouge et son entraîneur, Laszlo Bölöni. Sur ces entrefaites, un Mirallas furibard a foncé vers le vestiaire, offrant une image pour le moins inhabituelle, celle d'un footballeur énervé, qui s'engouffre, solitaire, dans les couloirs de la Ghelamco Arena.

Le Racing Genk s'est à nouveau fait corriger par le Red Bull Salzbourg 1-4 devant son public à la Luminus Arena mercredi soir à l'occasion de la 5e journée du groupe E de Ligue des Champions. Les Limbourgeois restent donc à la dernière place de leur poule avec 1 point et ne sont plus en mesure d'atteindre la 3e place synonyme de qualification en seizièmes de finale de l'Europa League qui est actuellement occupée par les Autrichiens (7 pts).

Hannes Wolf (38 ans), le nouvel entraîneur de Genk, fait l'unanimité en Allemagne : " Il retire un rendement maximum des jeunes joueurs de talent. " Portrait d'un coach qui n'en est qu'à son troisième club pro, après le VfB Stuttgart et Hambourg.

Qui s'est distingué ? Qui a sombré ? Quel joueur, entraîneur ou dirigeant a suscité l'émoi ? Chaque semaine, désormais, Sport/Foot Magazie s'attarde sur quatre événements marquants de la Jupiler Pro League.

Le Racing Genk a présenté officiellement mardi son nouvel entraîneur Hannes Wolf. L'Allemand de 38 ans succède à Felice Mazzu à la Luminus Arena. "La philosophie de jouer avec des jeunes à haut potentiel correspond à la manière dont je veux travailler. Nous ne nous cachons pas derrière cette philosophie car nous voulons gagner et prendre des points", a souligné Wolf lors de sa présentation à la presse.

Hambourg, le seul club présent sans discontinuer en Bundesliga depuis sa fondation en 1963, a été relégué il y a un an. Et il va rester au moins un an de plus en deuxième Bundesliga.

Il s'était fait connaître en rapportant 2,5 millions d'euros à Anderlecht sans y avoir joué un seul match en Première. Deux ans et demi après son départ au Borussia Dortmund, Orel Mangala (21) semble avoir trouvé son rythme de croisière à Hambourg. De quoi donner raison aux recruteurs du BvB...

Vingt teenagers tentent d'imprimer leurs griffes sur leur club. Passons en revue les plus grands talents de l'étranger nés en 1999.