Tout sur Gojko Cimirot

Les demi-finales des barrages de l'Euro 2020 visant à désigner à terme les quatre derniers qualifié pour la phase finale ont eu lieu jeudi. La Hongrie, l'Islande, l'Irlande du Nord, le Slovaquie, la Serbie, l'Ecosse, la Géorgie et la Macédoine du Nord disputeront les quatre finales programmées le 12 novembre. Trois des huit rencontres se sont jouées aux tirs au but à l'issue des prolongations.

Entre un milieu de terrain et une attaque surpeuplés et des couloirs qui résonnent faute d'occupants, le noyau du Standard est déséquilibré. À Philippe Montanier de sortir la boîte à outils pour le faire tenir debout.

Tout le monde, à commencer par lui, attendait mieux de cette troisième pige comme coach du Standard. Le vrai bilan de Michel Preud'homme, deux ans après le ficelage de son retour.

Le Standard a montré à Charleroi son pire visage après trois prestations abouties contre des grands. C'est l'histoire de toute sa saison et ça peut inquiéter à l'approche des play-offs. Tentative d'explications.

Le Standard a été le grand absent de la soirée du Soulier d'Or. Le club n'a plus gagné un trophée individuel depuis... 2009. Retour sur une interminable traversée du désert et explications. Pourquoi ce n'est pas le club liégeois qui s'est installé sur le toit de notre foot pendant dix ans, comme on l'avait pourtant prédit au moment des deux titres ?

Le Standard aura une infime chance de se qualifier pour les seizièmes de finale de l'Europa League mais compte bien jouer le jeu jusqu'au bout lors de cette dernière journée de la phase de poules. Les Liégeois, qui doivent absolument gagner, accueilleront ce jeudi soir Arsenal (18h55) dans un match de gala. La suite de la soirée verra La Gantoise, déjà qualifiée, tenter de confirmer sa première place lors de la réception des Ukrainiens d'Oleksandriya (21h).

Le Standard n'a remporté qu'un seul de ses six derniers matches mais se positionne clairement comme le premier rival de Bruges dans la course au titre. Explications.

Si le Standard peut encore espérer sauter l'Antwerp et sauver les apparences, la campagne 2018-2019 n'aura été qu'une succession de désillusions. Avec comme conséquences de nouveaux chamboulements à tous les étages. Explications.

Un nouvel agent-maison avec Mogi Bayat, son fidèle Herman Van Holsbeeck, et Emilio Ferrera comme interface entre l'Académie et les pros : voici les nouveaux influenceurs du Standard de MPH.