Tout sur Gianni Infantino

Le président de la Fifa, Gianni Infantino, arrivé à la tête de l'instance mondiale "par un habile concours de circonstances", devrait "remettre son mandat", estime son rival Michel Platini dans un entretien avec le magazine suisse L'Illustré publié mercredi.

La fédération internationale de football (FIFA) va bientôt distribuer 150 millions de dollars, soit près de 140 millions d'euros, aux 211 fédérations nationales de football affiliées. La Fédération mondiale de football considère qu'il s'agit d'une première étape dans le plan d'aide visant à atténuer les effets de la crise du coronavirus.

Le président de la FIFA Gianni Infantino estime que la saison de football doit reprendre quand tout risque pour la santé sera écarté. "Rien ne dit que ce sera en avril ou en mai. Les Fédérations et les Ligues doivent suivre les recommandations des gouvernements et de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). La santé passe avant tout", déclare Infantino dans une interview au journal italien la Gazzetta dello Sport, alors que le monde du sport est paralysé par la pandémie de coronavirus.

A la tête de la Fifa depuis quatre ans et réélu par acclamation en juin dernier, Gianni Infantino estime avoir les coudées franches pour poursuivre ses projets à marche forcée mais doit faire face à une fronde de plus en plus vive de la part des confédérations.

Au revoir l'été: la Coupe d'Afrique des nations (CAN) de football au Cameroun en 2021 se jouera en hiver, un retour à la situation qui prévalait avant la dernière édition de la compétition en Egypte en 2019.

Foot et politique sont intrinsèquement liés, le doute n'est plus permis. La preuve, cette saison, par le Clasico entre le Barça et le Real, qui a dû être postposé en raison de la situation tendue en Catalogne. Générateur de conflits, moteur de réconciliation ou encore outil de propagande, il convient toutefois d'échapper aux généralités qui attribuent au foot des capacités qui le dépassent. Tentative de nuance à partir d'exemples concrets.

Opposant de toujours à l'assistance vidéo à l'arbitrage dans le football, Michel Platini a qualifié la VAR de "belle merde" dimanche soir à la télévision italienne.

La FIFA va débloquer 500 millions de dollars (449 millions d'euros) de ses réserves pour développer le football féminin dans les quatre prochaines années, une décision qui doit encore être approuvée jeudi 24 octobre lors du Conseil de l'instance à Shanghai, a appris l'AFP auprès de plusieurs sources proches du Conseil.