Tout sur Geraint Thomas

Le coureur slovène a assommé ses adversaires lors des deux étapes alpestres. Les images de ses ascensions sur le grand plateau dans les cols de Romme et de la Colombière sous les regards interloqués des concurrents qu'il dépassait ont forcément marqué les esprits et semé le doute sur les performances d'un coureur dans une épreuve à l'héritage pas toujours reluisant. Tentative d'autopsie.

Mark Cavendish est en pélerinage dans les villes qui ont forgé sa légende sur le Tour. Après une deuxième victoire à Fougères, mardi, c'est à Châteauroux qu'il a levé les bras pour la troisième fois sur la Grande Boucle, ce qui le rapproche à deux bouquets d'étape d'un coureur belge dont il préfère taire le nom. Le retour au premier plan du sprinteur britannique, pourtant au crépuscule de sa carrière, épate ses camarades du peloton.

Intouchable Tadej Pogacar. Le Slovène a battu les spécialistes que sont Stefan Kung et Wout Van Aert dans un contre-la-montre pourtant réservé aux spécialistes. Mathieu van der Poel dont ce n'est pas l'exercice de prédilection s'est surpassé pour conserver sa précieuse tunique de leader pour 8 secondes. Mais jusque quand vu que Pogacar semble déjà prendre l'option finale pour la victoire finale à Paris.

Fin d'étape incroyable sur le Tour. La belle histoire de l'équipe Alpecin se poursuit. Après la victoire et le maillot jaune de Mathieu Van der Poel dimanche, la formation belge s'impose dans la 3e étape grâce à Tim Merlier qui devance son coéquipier Philipsen. Les chutes ont été nombreuses et les deux grands favoris Tadej Pogacar et Primoz Roglic ont perdu du temps.

Le Guide du Tour de Sport/Foot Magazine est en vente dès ce jeudi. L'apéro idéal avant le Grand Départ du Tour de France, le samedi 26 juin à Brest.

Avec Richie Porte pour vainqueur et Geraint Thomas sur le podium, l'équipe Ineos a repris la main sur le Critérium du Dauphiné dont le dernier week-end a été marqué par la domination inattendue de l'Ukrainien Mark Padun, dimanche, dans la station des Gets (Haute-Savoie).

Le Giro 2020 a débuté. Compte-rendu des deux premiers jours en Sicile, dans le sillage de la caravane rose.

Le Britannique Geraint Thomas (Ineos Grenadiers), victime d'une chute lundi au début de la 3e étape, abandonne le Tour d'Italie. Les organisateurs ont indiqué mardi matin que le vainqueur du Tour de France 2018 ne prenait pas le départ de la 4e étape mardi à Catane.

Le Tour, qui démarre samedi à Nice, a rarement suscité autant d'interrogations. Malgré la pandémie, il fallait à tout prix qu'il ait lieu, mais on ne l'achèvera peut-être pas. Dans quelle mesure cette Grande Boucle sera-t-elle vraiment différente ? Passage en revue en cinq thèmes.

L'équipe Ineos n'a retenu ni le quadruple vainqueur du Tour de France Chris Froome ni le lauréat de l'édition 2018 Geraint Thomas dans sa sélection de huit coureurs pour la Grande boucle (29 août - 20 septembre) dévoilée mercredi et centrée sur le tenant du titre Egan Bernal.

La saison n'est en cours que depuis trois semaines, mais les spectateurs passent déjà de victoires fantastiques en crashes terrifiants. Alors que le Tour n'a même pas encore commencé. Cinq constats frappants.

Geraint Thomas, vainqueur du Tour de France 2018, s'oppose à un Tour de France à huis clos cet été. "Sans les supporters, ce ne serait pas le Tour", a déclaré le Gallois de 33 ans dans une interview au journal britannique The Daily Telegraph.

Nicolas Portal, l'ancien coureur cycliste français devenu en 2013 directeur sportif de l'équipe britannique Sky, appelée Ineos depuis l'an dernier, est décédé mardi. L'information annoncée par plusieurs médias a été confirmée en début de soirée par son employeur. Ineos n'a pas précisé la raison de ce décès. La Gazzette dello Sport parle d'une crise cardiaque. Il était âgé de 40 ans.

Que retenir de la saison cycliste écoulée, durant laquelle de grands talents se sont distingués ? Passage en revue, avec 25 chiffres surprenants.

C'était le Tour le plus imprévisible des dernières années mais il a tout de même été remporté par un coureur de l'équipe favorite, INEOS. Comment Egan Bernal (22 ans) a-t-il pris le pouvoir plus tôt que prévu ?

Après leur accrochage en course, mercredi lors de la 17e étape (Pont du Gard-Gap), les coureurs Tony Martin (Jumbo-Visma) et Luke Rowe (Ineos) ont été exclus de l'épreuve. Ils ont disparu des classements officiels. Aucune explication n'a été apportée pour l'instant par les commissaires de course.