Tout sur Florentino Pérez

Avant son arrivée à Madrid, Thibaut Courtois semblait être un gardien presque robotique, jamais frappé par la méforme ou atteint par ses sentiments. Au Real, le mur belge a traversé un désert fait de critiques et d'approximations. Pour revenir plus fort que jamais ?

Lorsque Zinédine Zidane est revenu au Real Madrid en mars, on s'attendait à ce qu'il fasse la grande lessive au sein de l'effectif. Mais, au bout du compte, Eden Hazard est le seul vrai renfort. C'est à lui qu'il appartient de remettre le navire à flots.

Le FC Barcelone prévoit des revenus record de plus d'un milliard d'euros pour la saison 2019-2020, a annoncé jeudi le club catalan, qui pourrait devenir le premier club de football à dépasser cette barre emblématique, un an avant le calendrier fixé par son président.

Arrivé à Paris avec des rêves de grandeur, Neymar a brisé ses pieds de verre en tentant de s'emparer d'un Ballon d'or. Histoires d'un héros déchu.

Selon El País, ça gronde en coulisses à Barcelone. Et le président Bartomeu prend de plus en plus de pouvoir.

Le rêve devait forcément finir par se réaliser. Au bout de douze années passées chez les professionnels, Eden Hazard arrive au Real Madrid. Comme un grand. Comme un galactique.

Selon Marca, le transfert d'Eden Hazard au Real Madrid est quasiment réglé.

Alors que Zinédine Zidane jongle avec les noms des meilleurs joueurs, Florentino Pérez, le directeur du cirque, grince des dents. Le Real Madrid a un besoin urgent de nouveaux artistes mais en coulisses, on n'arrive pas à se mettre d'accord sur les noms.

Les travaux de remodelage du stade Santiago-Bernabeu, visant à doter l'enceinte d'un toit rétractable et d'une enveloppe tout en courbes d'ici 2022, doivent débuter cet été après délivrance du permis de construire, ont annoncé mardi le club et la mairie.

Lundi sur le coup de 20h Florentino Pérez arrivait dans la salle de presse du stade Santiago Bernabeu pour présenter le nouvel entraineur du Real. Début d'une nouvelle ère avec comme pierre angulaire, l'enfant chéri de toute une ville, Zinedine Zidane.

Mea culpa: le capitaine du Real Madrid Sergio Ramos a assumé lundi le "désastre" d'une semaine où l'équipe a perdu deux clasicos, sa couronne européenne et ses chances de titre au printemps, sans se prononcer sur un maintien de l'entraîneur Santiago Solari, très fragilisé.

Au terme d'une semaine noire, le Real Madrid a tout perdu, Coupe, Liga et même "sa" Ligue des champions, épreuve dont il était triple tenant. Un fiasco qui condamne la "Maison blanche" à un printemps inhabituellement morose et à une onéreuse reconstruction estivale.