Tout sur fifa

L'avenir politique de Michel Platini est entre les mains du Tribunal arbitral du sport (TAS), qui doit rendre lundi à 09h00 GMT une décision sur sa suspension de six ans infligée par la Fifa, le Français espérant retrouver son costume de président de l'UEFA à un mois de l'Euro-2016.

L'ancien président de la FIFA Joseph Blatter est arrivé aux alentours de 10h40 vendredi au Tribunal arbitral du sport (TAS) de Lausanne, la plus haute juridiction sportive, devant lequel il doit témoigner au cours de l'instruction du dossier de Michel Platini.

L'ancien président de la FIFA, Sepp Blatter, viendra témoigner vendredi devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) lors de l'audition de Michel Platini qui conteste sa suspension de six ans de toute activité liée au football, a-t-on appris mardi de source proche du dossier.

La chambre d'instruction de la FIFA, qui avait requis la radiation à vie en novembre, veut faire appel en interne de la suspension de huit ans de toute activité liée au football prononcée le 21 décembre contre Michel Platini, président de l'UEFA, et Joseph Blatter, président démissionnaire de la FIFA, a indiqué mardi son porte-parole Andreas Bantel.

Michel Platini, président de l'UEFA suspendu 8 ans de toute fonction liée au football, a dénoncé lundi "une véritable mascarade", "mise en scène" pour le "salir" et a annoncé son intention de saisir en appel le Tribunal arbitral du sport (TAS), selon un communiqué.

L'avocat de Michel Platini, Me Thibaud d'Alès, s'est présenté vendredi matin devant la justice interne de la FIFA à Zurich pour défendre le président de l'UEFA menacé de radiation à vie du football et qui boycotte cette audition pour dénoncer un procès truqué.

"Je ne suis pas le comptable de la FIFA", a déclaré mardi Joseph Blatter, le président démissionnaire et suspendu de la FIFA, rejetant toujours les soupçons de corruption qui pèsent sur lui, dans une interview à la chaine publique allemande ARD.

Seize nouvelles personnes ont été inculpées jeudi dans le cadre de l'enquête pour corruption au sein de la FIFA menée par les Etats-Unis, dont plusieurs hauts responsables de l'organisation, a annoncé la ministre américaine de la Justice, Loretta Lynch.

Les sponsors majeurs de la Fifa, plongée dans un vaste scandale de corruption depuis fin mai, ont de nouveau réclamé mercredi un changement profond à la tête de l'instance, exigeant des dirigeants issus de l'extérieur.