Tout sur Felice Mazzù

Sauveur d'orient

Sans vraiment faire de bruit, comme s'il transportait sur le terrain sa discrétion presque légendaire hors du rectangle vert, Ryota Morioka est devenu l'homme fort de Charleroi.

"La force d'un entraîneur"

Les joueurs du Cercle vont être effrayés par les entraînements de Bernd Storck. C'est que l'Allemand a une approche bien personnelle. Il est très direct, y compris quand il s'adresse à ses joueurs. Il n'aime pas tourner autour du pot : il va droit au but. Mais surtout, il se considère comme un professeur de football qui veut faire progresser ses joueurs, qui est très actif sur le terrain, qui relève immédiatement les erreurs et les signale, de même que le moyen de s'améliorer.

Felice Mazzù "fier de ses garçons"

Felice Mazzù était un homme fier après le partage de Genk contre Naples (0-0) pour le compte de la 2e journée de la Ligue des Champions mercredi. Le coach italo-belge avait apprécié les efforts consentis par ses joueurs et espérait que ce résultat puisse donner un coup de pouce au club dans les semaines à venir.

Ambitions à l'horizon

Lancé à la poursuite des géants du pays, Charleroi a élaboré un plan pour se rapprocher des locomotives nationales. Plongée dans le cambouis des grands travaux carolos.

L'aiglon a pris son envol

Après avoir conquis les coeurs des supporters de Charleroi, Victor Osimhen (20 ans) n'a pas tardé à faire pareil avec ceux du Nigeria, et depuis peu, de Lille. Les Nordistes ont payé 12 millions d'euros pour l'attaquant qui s'apprête à affronter Chelsea ce soir en Champions League.

Écoutez le prophète

En arrachant une dure victoire contre Ostende, Genk a évité une crise sportive mais Felice Mazzù n'est pas encore rassuré. Pourquoi ?

Charleroi-Genk : retrouvailles au pays noir

De retour sur les terres qui l'ont révélé, Felice Mazzù peut savourer la hauteur de ce palier qu'il a enfin franchi après des années de flirts inaccomplis. Retour sur l'histoire d'un décollage qu'on n'attendait plus.

Anderlecht-Standard: pourquoi le Standard semblait sur la retenue lors du Clasico

Le Standard semblait sur la retenue. Comme si une corde invisible l'empêchait d'aller jusqu'au bout de ses envies d'envahir le camp anderlechtois, que ce soit avec ou sans le ballon. Était-ce la peur de relancer le rival mauve, ou le manque de confiance provoqué par les déconvenues répétées loin de Sclessin ? La réponse reste un mystère, mais les questions n'ont jamais quitté la pelouse du Lotto Park.

Mogi Bayat: décryptage de l'été du roi du mercato belge

Malgré le scandale au sein duquel il est cité depuis octobre 2018, Mogi Bayat n'a jamais été aussi actif. Plus discret, l'agent franco-iranien continue en coulisses de faire la pluie et le beau temps en Belgique, mais aussi en France. Récit non-exhaustif d'un été passé au carrefour de toutes les transactions possibles et imaginables.