Tout sur EURO 2016

"J'ai perdu tout espoir pour les Diables"

Depuis Bruxelles, Jan Mulder a suivi le Championnat d'Europe avec attention, mais parfois aussi avec perplexité. "Le football n'était pas de très haut niveau." Et les Diables Rouges? "Décevants." Cette génération remportera-t-elle, un jour, un trophée? "Non."

Le bilan tactique de l'EURO

Des attaquants à éteindre, des blocs à effriter et des plans offensifs à dessiner. L'EURO 2016 était celui de la relance, donc celui des défenseurs centraux. Parce qu'ils pensent comme des enfants de Guardiola, ou qu'ils défendent comme des soldats de Simeone. La parole est aux défenses.

EURO dépité

Pour Frédéric Waseige, le chroniqueur de Sport/Foot Magazine, le vainqueur portugais mérite tout notre respect mais pas toute notre admiration.

Portugal: Eder, il fallait que ce soit lui.

L'histoire d'Eder est presque trop belle: un attaquant mal-aimé au Portugal, à deux doigts de manquer l'Euro-2016, pas titulaire lors de la compétition et qui, pourtant, est celui qui a délivré tout son pays dimanche en marquant en prolongation le seul but de la finale contre la France.

Portugal - Pays de Galles : Ode à André

Le Real Madrid, le FC Barcelone, la Juventus, le PSG et Chelsea veulent acquérir André Gomes, le milieu de terrain qui espère mener le Portugal à la victoire contre le Pays de Galles.

Ronaldo, Bale, deux stars pour une place en finale

Deux stars du Real Madrid, Cristiano Ronaldo et Gareth Bale, mais une seule place en finale: voilà le générique de Portugal-pays de Galles, première des demi-finales de l'Euro-2016 ce mercredi à Lyon (centre-est).

Diables Rouges : les dessous d'un échec

Depuis quatre jours, on savait comment les joueurs gallois se positionnaient sur corner. Mais on ne s'est pas entraîné une seule fois pour contrer ce dispositif. Ce genre de manquement - il y en a eu d'autres - a causé l'élimination des Diables Rouges.

Garder Wilmots parce que...

Contrairement à de nombreux observateurs, le chroniqueur de Sport/Foot Magazine, Bernard Jeunejean, estime que Marc Wilmots doit rester à la tête des Diables Rouges. Il explique pourquoi.

L'Islande, terre fertile pour graines de champions

Mais d'où vient Kolbeinn Sigthorsson, bourreau des Anglais à l'Euro-2016 ? Du Vikingur Reykjavik, club d'un pays incubateur de talents, avec des entraîneurs méticuleux depuis les moins de 6 ans et des terrains couverts pour protéger les jeunes pousses du gel.