Tout sur Ethan Horvath

La Cour Belge d'Arbitrage pour le Sport (CBAS) a imposé une amende de 2.000 euros, dont 1.000 avec sursis, à Anderlecht pour les chants lancés par des supporters mauves lors du topper face au Club de Bruges la saison dernière. "Le chant 'Alle boeren zijn homo' ('Tous les paysans sont homos') est stigmatisant envers la communauté LGBT, c'est triste d'entendre ce genre de choses à notre époque", peut-on lire dans le jugement.

Dimanche soir, le Club Bruges a signé un joli transfert en attirant dans ses rangs Simon Mignolet. "En fait, un gardien de but n'était pas en haut de ma liste de souhaits, mais c'était une opportunité", a déclaré l'entraîneur Philippe Clément lundi après-midi au 'Basecamp' de Knokke-Heist à propos du gardien des Diables Rouges de 31 ans, qui a signé un contrat de cinq saisons plus tôt dans la journée.

Si le Racing Genk pouvait s'assurer mathématiquement le quatrième titre de son histoire en s'imposant dimanche au Club Bruges, le champion sortant, il n'en demandait sans doute pas tant. Mais il ne s'attendait sûrement pas à s'incliner 3-2, et encore moins à la mi-temps de ce match au sommet de la 8e journée de la Jupiler Pro League de football, dimanche au Stade Jan Breydel, où il menait 0-1 grâce à une très rapide ouverture du score. Résultat du massacre: Bruges, qui se déplace au Standard, jeudi soir (20h30), ne compte plus que trois points de retard (50-47) sur Genk, attendu au même moment de pied ferme à Anderlecht.

Le Club Bruges mettait quasiment son titre en jeu sur la pelouse du Bosuil, en ce lundi de Pâques. Après leur défaite, 3-1, à Genk, une semaine plus tôt, les blauw en zwart devaient en effet absolument gagner à l'Antwerp, qui restait sur trois victoires consécutives, lors du troisième et dernier match de la 5e journée du playoff 1 de la Jupiler Pro League de football. Ils n'y sont pas parvenus (0-0), et comptent désormais six longueurs de retard sur Genk, vainqueur 1-3 au Standard vendredi.