Tout sur Enzo Scifo

Après avoir battu la Moldavie (2-1) en mars, la Belgique s'est imposée 0-2 en Lettonie dans son 2e match de qualification pour l'Euro Espoirs 2017, vendredi à Jelgava. Grâce à ce succès concrétisé par Nathan Kabasele (5e) et Dennis Praet (18e), les Diablotins prennent la tête du classement du groupe 1 en attendant le résultat de Malte, qui compte 4 points, en Tchéquie (vendredi 18h00).

Enzo Scifo a dirigé, mardi, à Tubize, son premier entraînement en tant que sélectionneur de l'équipe de Belgique espoirs de football en vue de la rencontre de vendredi en Lettonie (17h00 belge à Jelgava), 2e match de qualification à l'Euro 2017 U21 (après le 2-1 contre la Moldavie le 30 mars à Louvain.

Enzo Scifo ne souffrirait-il pas d'un délit de sale gueule ? Ou plutôt de son contraire. Depuis que l'ex-meneur de jeu des Diables a troqué le treillis de clubs prestigieux pour le costume élégamment taillé de coach de formations en souffrance, on semble continuellement lui chercher des poux à notre Enzo national.

Enzo Scifo est le nouveau coach des Espoirs belges. Il a signé un contrat qui court jusqu'à l'Euro 2017 en Pologne. La nouvelle a été confirmée par le conseil d'administration de l'Union Belge de football (URBSFA) mardi. Agé de 49 ans, l'ancien Diable Rouge aux 84 capes succède à Johan Walem, qui a rendu son survêtement pour prendre en charge l'équipe de Courtrai.

Enzo Scifo est donc finalement bien le nouveau coach des Espoirs belges, a communiqué mardi l'Union Belge de football (URBSFA). Cette nomination, on le sait, faisait l'objet de diverses contestations en haut lieu à cause de sa méconnaissance du néerlandais.

Enzo Scifo est le nouveau coach des Espoirs belges, a communiqué mardi l'Union Belge de football (URBSFA). Agé de 49 ans, l'ancien Diable Rouge aux 84 capes succède à Johan Walem, qui a rendu son survêtement pour prendre en charge l'équipe de Courtrai. Le Louviérois a signé un contrat qui court jusqu'à l'Euro 2017 en Pologne.

A l'occasion des 40 ans du foot pro en Belgique, la rédaction de Sport/Foot Mag a dressé la liste des 40 joueurs belges qui ont eu le plus d'impact sur nos terrains.

À Mons, Enzo Scifo a payé l'addition pour tout le monde. Retour sur les dessous de cette chronique d'une mort annoncée qui s'apparente plus à de la littérature de hall de gare...

La direction du RAEC Mons (battu 4-2 au FC Malinois samedi) a mis un terme, lundi, à sa collaboration avec l'entraîneur principal Enzo Scifo, "une décision qui n'a pas été facile à prendre", précise-t-elle. Ses adjoints assureront l'intérim.

Le président montois, Domenico Leone, a prolongé le contrat de son coach, Enzo Scifo, et a diminué le prix des abonnements pour la saison à venir. De quoi faire rêver les supporters du Standard...

Mons n'est plus concerné ni par les play-offs 1, ni par les play-offs 3. Enzo Scifo peut préparer tranquillement les PO2. Et viser le même parcours que l'an dernier ? Difficile à imaginer alors que ses deux joueurs les plus dangereux, Perbet et Zola, ont fait leurs valises.

Avant d'affronter Lokeren ce samedi soir (20h), Mons pointe à la 7e place du classement, à un point du Top 6. Pour Marc Degryse, chroniqueur de Sport/Foot Magazine, les commentaires mitigés qui visent encore Enzo Scifo ou Jérémy Perbet n'ont pas lieu d'être. Stop !