Tout sur Emre Sarigül

Passé en quelques années de club municipal à champion de Turquie, le Basaksehir Istanbul, qui reçoit mercredi le Paris Saint-Germain en Ligue des champions (17h55 GMT), a dynamité la hiérarchie du football dans son pays mais est accusé d'être un instrument du président Recep Tayyip Erdogan.

En prenant la tête de Fenerbahçe l'été dernier, l'homme d'affaires turc Ali Koç a eu la mauvaise surprise de découvrir que les dettes du club stambouliote étaient bien plus élevées que prévu: 620 millions d'euros, dont les deux tiers à rembourser sous un an.