Tout sur Edoardo Affini

Le Néerlandais, meilleur grimpeur de ce Tour d'Italie, l'a emporté au Santuario di Castelmonte au terme d'un sprint à cinq un peu houleux. Rien n'a changé pour le classement général où le trio Carapaz-Hindley et Landa s'est neutralisé.

La Belgique a remporté cinq médailles lors des quatre derniers championnats du monde de contre-la-montre : aucun autre pays ne fait mieux. Mais, cette fois aussi, il n'y avait pas d'or au bout de l'effort, celui est revenu autour du cou de l'hyperspécialiste Filippo Ganna. Si seul l'arc-en-ciel comptait, on ne peut pas parler de défaite dans le chef de Wout Van Aert et Remco Evenepoel. On vous explique pourquoi.

Lampaert, champion de Belgique de la discipline et initialement prévu pour être aligné sur l'épreuve chronométré des Mondiaux, a été finalement été remplacé par Remco Evenepoel sur décision du sélectionneur Sven Vanthourenhout. Le prodige de Scheepdaal rêve donc de remporter un titre européen qui offrirait une troisième place sur l'épreuve mondiale à Louvain. Mais la concurrence à Trente sera rude avec les Ganna, Küng, Bissegger, Asgreen, Affini et le vainqueur du Tour de France Pogacar.

Le coureur suisse, déjà vainqueur d'un chrono sur Paris-Nice, a bouclé le parcours de 11 km à une moyenne de 54,890 km/h. Il dépossède Tim Merlier du maillot de leader. Malchanceux hier, Remco Evenepoel espérait se replacer grâce à l'un de ses exercices de prédilection. Le coureur de Schepdaal doit se contenter de la... 18e place.

Remco Evenepoel est sacré champion d'Europe du contre-la-montre. Le Belge, 19 ans à peine, s'est montré le plus rapide au terme d'un parcours de 22,4 kilomètres à Alkmaar, jeudi aux Pays-Bas. Il a devancé le Danois Kasper Asgreen et l'Italien Edoardo Affini, succédant ainsi au palmarès à Victor Campenaerts, double champion continental en titre mais absent cette année.