Tout sur Eddy Casteels

Les Belgian Lions n'iront pas en 8es de finale de l'Euro de basket. Alors qu'il reste une rencontre de poule à disputer jeudi contre la Serbie, la défaite face à la Turquie mardi à Istanbul a déjà scellé le sort de la Belgique. Eddy Casteels visait un quart de finale, l'élimination est "très dure" pour le coach national, même si il y a des points positifs à retirer de cette campagne.

Avec une victoire et deux défaites au compteur, la Belgique affronte ce mardi soir (20h00) la Turquie dans l'enfer d'Istanbul pour son 4e match de qualifications pour l'Euro de basket (messieurs). Si les Belgian Lions veulent voir les 8es de finale, une victoire est primordiale face aux Turcs qui joueront devant 11.000 spectateurs dans une salle de Fenerbahce toute entière acquise à leur cause.

Pour les Belgian Lions, ce sera compliqué d'égaler les performances de leurs homologues féminines : en juin, les Cats ont remporté la médaille de bronze au Championnat d'Europe à Prague. Le distributeur Sam Van Rossom est cependant doublement motivé au moment de s'envoler pour Istanbul : il espère faire mieux que sa copine.

Pour la 4e fois de suite, la Belgique s'est qualifiée pour l'Euro de basket (messieurs) qu'elle disputera du 31 août au 13 septembre en Turquie, à Istanbul. Eddy Casteels, le sélectionneur des Belgian Lions, veut faire mieux que la précédente édition où les Belges avaient atteint le deuxième tour à Lille.

Il y a deux ans, les Belgian Lions avaient conquis une belle 9e place au Championnat d'Europe. Cette fois-ci, ils veulent aller plus loin encore : atteindre les quarts et, qui sait, postuler pour les Jeux Olympiques.

L'équipe nationale belge de basket s'est inclinée face à la Bulgarie 68-65 ce jeudi en Lituanie. Cette deuxième défaite en autant de matches de poules hypothèque sérieusement les chances de qualification des Belgian Lions pour le second tour de l'Euro.