Tout sur Duje Cop

En panne d'idées, la direction du Standard a été contrainte de limoger Philippe Montanier samedi, au soir d'une nouvelle défaite qui a un peu plus plongé les Liégeois dans la crise. Autopsie d'une petite mort attendue. Et d'un rebond désormais indispensable.

Contraint de s'imposer à l'Ibrox Stadium, ce qu'aucune équipe n'a réussi à faire cette saison, le Standard de Liège n'est pas parvenu à forcer l'exploit. Jeudi lors de cette 5e et avant-dernière journée du groupe D de l'Europa League, les Liégeois se sont inclinés 3-2 devant les Rangers et sont éliminés.

Les finances du Standard sont de retour sur le devant de la scène. Avec leur lot d'analyses contradictoires, de déclarations incendiaires et de rumeurs alarmantes. Plongée dans les comptes, à la recherche d'un fil rouche.

Le Standard devra encore patienter pour enregistrer une victoire à Saint-Trond, attendue depuis 2007. Les Rouches se sont inclinés 2-0 dimanche au Stayen dans le cadre de la 10e journée du championnat de Belgique. Duckens Nazon (37e) et Steve De Ridder (73e) ont signé un succès que les Canaris attendaient depuis le 9 août. Au classement, Saint-Trond se donne un peu d'air (14e, 9 points). Le Standard se retrouve 5e avec 18 points tout comme le Beerschot (4e), battu 3-2 dans le derby par l'Antwerp, qui est en tête (20 points).

Le Standard a montré à Charleroi son pire visage après trois prestations abouties contre des grands. C'est l'histoire de toute sa saison et ça peut inquiéter à l'approche des play-offs. Tentative d'explications.

Entre occasions manquées et série en cours d'onze rencontres sans garder le zéro, entre le championnat et l'Europe, le Standard ne parvient pas à installer sa domination dans les deux rectangles. Analyse au microscope d'une efficacité disparue.

Éliminée avec les honneurs en huitième de finale de la Coupe de Belgique contre le Standard la semaine dernière, la RUS Rebecquoise a prouvé qu'en Belgique aussi on pouvait être un tout petit et rêver en tout grand. Le temps d'une soirée du moins.

Le Standard n'a remporté qu'un seul de ses six derniers matches mais se positionne clairement comme le premier rival de Bruges dans la course au titre. Explications.

La direction du Standard a déjà démarré les grands travaux en vue de la saison prochaine. Quelles sont les certitudes et doutes ? Petit tour du propriétaire étage par étage.

La direction du Standard a déjà démarré les grands travaux en vue de la saison prochaine. Quelles sont les certitudes et doutes ? Petit tour du propriétaire étage par étage.

Pour Marc Degryse, le chroniqueur de Sport/Foot Magazine, la bonne passe du Standard s'explique par sa force offensive retrouvée mais aussi par le nouveau visage de Ricardo Sa Pinto.