Tout sur Dubaï

Kim Clijsters a avancé la date de son retour à la compétition. L'ancienne numéro 1 mondiale a annoncé dimanche qu'elle effectuera son come back au tournoi WTA de Dubaï, qui a lieu du 17 au 22 février, elle qui avait initialement prévu de reprendre début mars à Monterrey. La Limbourgeoise retrouvera aux Émirats pas moins de sept joueuses du top 10.

Il a vécu dans un camp de réfugiés pakistanais, a obtenu l'asile aux Pays-Bas, est devenu international afghan grâce à la vente de sa Golf, et à 29 ans, il est devenu le plus jeune sélectionneur du monde. À partir de jeudi, Anoush Dastgir se lance dans le plus grand défi de sa carrière : qualifier l'Afghanistan pour la Coupe d'Asie des Nations pour la première fois de son histoire.

Le club de football anglais de Newcastle pourrait passer sous pavillon émirati, après qu'un protocole d'accord en vue d'une cession a été établi entre l'actuel propriétaire du club, Mike Ashley, et le Sheikh Khaled Bin Zayed Al Nahyan, a-t-on appris lundi auprès du groupe du milliardaire de Dubaï.

La vie peut être impitoyable, mais même dans les moments les plus sombres, le sport peut apporter un rayon de soleil. La preuve par Peter Genyn, paralysé à partir du cou depuis l'âge de 16 ans, qui se déplace en chaise roulante et fait partie de l'élite mondiale en rugby et en athlétisme.

Le Suisse Roger Federer a beau avoir ajouté à son impressionnant palmarès un 100e titre sur le circuit ATP samedi dernier, il ne se considère toujours pas comme un super-héros, a-t-il assuré mercredi en marge du Masters 1000 d'Indian Wells.

Malgré sa victoire au tournoi de Budapest dimanche, Alison Van Uytvanck a perdu une place au classement mondial du tennis féminin, publié lundi par la WTA. Elle est désormais 51e. Elise Mertens conserve sa 16e place. Un changement est à signaler dans le top-3 où la Tchèque Petra Kvitova, finaliste à Dubaï, s'installe à la troisième place, dépassant l'Américaine Sloane Stephens.

Le Suisse Roger Federer a indiqué vendredi que son principal objectif en 2019 serait "Wimbledon forcément", lui qui a remporté huit fois le tournoi londonien et s'y était incliné l'an passé en quart de finale.

Si le rugby belge, et masculin, se développe à XV, il grandit plutôt à VII côté féminin. En tout cas, les jumelles Stevins, Héloïse et Margaux, font ce qu'elles peuvent pour le porter haut. Entretien où il est question de bras cassés, faux cils et girl power.