Tout sur Dorian Dessoleil

Jon Flanagan sur le départ, les Zèbres ont les yeux tournés vers l'Hexagone pour renforcer leur secteur défensif.

Battu à Eupen et face à Waasland-Beveren, Charleroi n'est plus en tête de l'élite aux points perdus pour la première fois de la saison. Et dit tout doucement adieu à un début de saison qui avait démarré à la manière d'un blockbuster, que certains rêvaient de voir devenir un film culte. Avant de déchanter, déjà?

Capitaine courage de la meilleure défense du championnat, Dorian Dessoleil et ses 162 matches de Pro League racontent l'histoire d'un joueur comme les autres, mais à la trajectoire différente. Une étoile filante qui enthousiasme les uns, mais indiffère les autres. À commencer par Roberto Martinez.

Étouffées, malmenées et toujours battues, les victimes du début de saison canon des Carolos racontent avec empathie comment elles se sont pris d'admiration pour leurs bourreaux. Et comment une équipe dont on répète souvent qu'elle n'est pas intrinsèquement plus forte que la concurrence est devenue la terreur du moment.

Le Sporting de Charleroi est parvenu à enchaîner un troisième succès consécutif en Pro League samedi en fin d'après-midi en dominant le Cercle Bruges 3-1 dans un match comptant pour la 17e journée. Les Zèbres totalisent 26 points et se hissent provisoirement à la 6e place du championnat, à égalité de points avec le Standard qui se déplace à Bruges dimanche. Charleroi n'avait jamais figuré dans le top 6 de Pro League cette saison.

À peine âgé de 16 ans, Ken Nkuba est le premier signal du renouveau de la jeunesse zébrée. Tout en bénéficiant d'un concours de circonstances aux couleurs nationales.

À peine âgé de 16 ans, Ken Nkuba est le premier signal du renouveau de la jeunesse zébrée. Tout en bénéficiant d'un concours de circonstances aux couleurs nationales.

Charleroi avait un calendrier idéal pour se relancer avant la trêve. Trois matches et quatre points plus tard, les symptômes d'une maladie chronique sont pourtant au diagnostic.

Chaude ambiance et déjà des amendes pour jet de fumigènes en vue à l'occasion du coup d'envoi de la saison 2018-2019 du RSC Charleroi, qui accueillait l'Antwerp et son bouillant "spionkop" en avant-soirée dimanche au Mambourg.

Ils sont accros aux paris sportifs et prêts à tout pour voir leur salaire doubler en fin de mois. Eux, ce sont les footballeurs professionnels. La technique est simple, la pratique répandue aux quatre coins du Royaume. Et comme souvent, la preuve se cache aux détours d'une conversation WhatsApp. Enquête.