Tout sur dopage

Quand l'ombre du dopage plane sur la natation: le Chinois Sun Yang, suspendu trois mois pour un contrôle positif en 2014, a décroché l'or olympique mardi à Rio, où la Russe Yuliya Efimova, empêtrée dans les affaires, a été copieusement sifflée.

Le journaliste allemand d'investigation Hajo Seppelt a mis à jour le système de dopage de la Russie et du Kenya par ses documentaires. Il n'a pas l'intention de s'arrêter en si bon chemin.

A quelques heures de la décision du Comité international olympique, qui pourrait leur entrouvrir une porte vers les JO de Rio de Janeiro, les athlètes russes, réunis à Cheboksary, pour leurs Championnats nationaux, oscillent entre colère, désillusion et minces espoirs.

Le Dr Eufemiano Fuentes a déclaré jeudi que des sportifs de renoms pourraient être concernés par les poches de sang saisies dans l'affaire Puerto, alors que la justice espagnole a ordonné mardi qu'elles soient remises aux autorités sportives compétentes.

Le recours de Maria Sharapova, suspendue deux ans pour avoir été contrôlée positive au Meldonium, devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) de Lausanne, a été officialisé mardi par le TAS qui prendra une décision "au plus tard", le 18 juillet.

Une semaine après avoir révélé 31 cas de dopage retrouvés après une nouvelle analyse de 454 échantillons prélevés aux Jeux Olympiques de Pékin en 2008, le Comité International Olympique (CIO) a annoncé vendredi que 23 nouveaux cas positifs étaient apparus après un nouvel examen de 256 échantillons des JO de Londres en 2012. Ils concernent cinq sports et six pays

La championne olympique de saut en hauteur, la Russe Anna Chicherova, contrôlée positive après une nouvelle analyse d'échantillons prélevés pendant les JO de Pékin en 2008, a assuré mercredi à l'AFP être sous le choc mais vouloir "laver" son nom de tout soupçon de dopage.

Quatorze Russes, dont la championne olympique du saut en hauteur Anna Chicherova, figurent parmi les 31 athlètes contrôlés positifs lors des Jeux olympiques de Pékin en 2008, après de nouvelles analyses, annonce l'agence TASS mardi. L'agence russe se base sur une source du Comité olympique russe.

Simon Yates a été contrôlé positif à un médicament contre l'asthme, interdit. Or, c'est une affection courante chez les sportifs.

L'expert belge en dopage Peter van Eenoo s'est dit surpris, jeudi, des révélations du New York Times au sujet d'un système bien huilé de camouflage du dopage parmi la délégation russe des Jeux Olympiques de Sotchi, en Russie, en 2014.

La Belgique est, avec la France, au quatrième rang des pays pour le nombre de cas de dopage avérés en 2014 avec 91 sanctions pour chaque nation, sur les 1693 répertoriées, selon le rapport de l'Agence mondiale antidopage (AMA) publié mercredi.