Tout sur Dirk Huyck

Waasland-Beveren a atteint son but vendredi après un long combat. L'assemblée générale de la Pro League a trouvé un accord pour disputer la prochaine saison de 1A à 18 clubs, dont les Waeslandiens. "Enfin, la justice a été rendue", a réagi le président Dirk Huyck.

Un sondage auprès des dix-huit clubs d'Eredivisie et des seize formations de Jupiler Pro League nous apprend que beaucoup d'eau doit encore couler sous les ponts de la Meuse, du Waal, du Rhin et de l'Escaut avant l'avènement d'une BeNeLeague. Outre-Moerdijk, on fait même preuve d'une prudence étonnante.

De retour au sommet de la pile de dossiers concernant l'avenir du football belge, la BeNeLigue semble plus palpable que jamais. Coup de bluff ou coup de génie ? Voyage dans les coulisses du grand marché belge du ballon rond.

Les plaidoiries se sont poursuivies mardi à l'Eurovolleycenter de Vilvorde devant la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS), dans le cadre du match de football FC Malines/Waasland-Beveren du 11 mars 2018 suspecté d'avoir été truqué. La défense du FC Malines a plaidé l'irrecevabilité de la procédure.

Deux amis de plus de vingt ans. L'un est avocat, l'autre dirigeant. L'un est mauve, l'autre blauw en zwart. " Hormis des couleurs qui nous divisent, il a un une alchimie entre nous deux. Le foot, le même genre d'humour, et un même drive qui nous guide. " Rencontre.

La chambre d'appel de la Commission des Litiges de l'Union Belge a rendu son verdict : le YRFC Malines est coupable d'avoir falsifié le résultat du match du 11 mars 2018 face à Waasland-Beveren. Il ne montera pas en D1A et ne jouera pas la Coupe d'Europe. À moins que la Commission Belge d'Arbitrage du Sport (CBAS) n'en décide autrement.

Les avocats ont plaidé pendant des heures dans l'affaire de match fixing mais le juge des référés pourrait très bien mettre un terme à la procédure disciplinaire de la fédération.

L'avocat de Waasland-Beveren a plaidé mardi, devant la chambre d'appel de la Commission des litiges de l'Union Royale belge de football (URBSFA), l'acquittement du club "sur toute la ligne". Après avoir considéré une éventuelle dégradation irrecevable, Me Kristof De Saedeleer a répété que le match Malines/Waasland-Beveren (2-0) du 12 mars 2018 n'avait pas été truqué.

Waasland-Beveren envisage d'intenter une action en justice pour obtenir des compensations aux dommages opérationnels, financiers et d'image subis. Le club waeslandien a annoncé cette décision après l'annonce du parquet de l'Union belge de football de demander la relégation de Waasland-Beveren pour un éventuel match truqué la saison dernière.

Nous vous avons demandé, sur notre site, les questions que vous vous posiez sur l'Opération Mains Propres. Voici nos réponses aux interrogations les plus pertinentes et les plus fréquentes.