Tout sur Diables

Spectaculaire perdante en 2018, la Belgique semble avoir entamé une mue qui doit faire d'elle une gagnante cynique au bout de l'histoire de sa génération dorée. Chronique tactique d'une évolution.

Mehdi Bayat ne verra pas plus Copenhague qu'il n'avait jeté un oeil neuf sur Saint-Pétersbourg. Aux protocoles assommants promis au président de la Fédération, il a préféré l'anonymat des bureaux carolos pour suivre à distance les performances des Diables. Le véritable absent de la liste de Roberto Martínez s'explique.