Tout sur Dejan Veljkovic

Présider le Standard est loin d'être une mission tranquille. Bruno Venanzi l'a appris à ses dépens, au cours d'un parcours qui atteint presque son cinquième anniversaire. Entre course financière, agents influents et principes tombés aux oubliettes, le gâteau pourrait avoir un arrière-goût amer.

Le Sporting Lokeren devrait fêter ses cinquante ans mais il est menacé de disparition. Il y a quarante ans, le club émargeait encore au subtop européen. Et il y a six ans, il attirait 17.000 personnes à Bruxelles pour la finale de la Coupe.

Le tribunal de première instance néerlandophone de Bruxelles ne traitera pas avant septembre 2021 la demande d'annulation de six parties défenderesses contre le jugement définitif de la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS) dans l'affaire du match arrangé entre le FC Malines et Waasland-Beveren de mars 2018. C'est ce que Belga a appris de sources judiciaires et qui a été confirmé par la magistrate de presse Anouk Devenyns.

Les clubs professionnels voulaient mettre au pas le milieu des agents par des mesures sévères mais l'autorité compétente es concurrence n'a donné son feu vert qu'à une version light des projets initiaux.

Selon l'Union Belge de Football (URBSFA), Dejan Veljkovic, repenti et figure de proue du scandale du 'FootGate', ne pourra plus agir en tant qu'agent de joueurs en Belgique. C'est ce qu'a confirmé le porte parole de la Fédération Pierre Cornez à Belga mercredi après les déclarations de l'avocat de Veljkovic évoquant un retour aux affaires de son client dans le monde du football.

Pendant le récent procès du football sur le match-fixing, on s'est demandé si le parquet fédéral était également sous l'emprise de Dejan Veljkovic. Quoi qu'il en soit, quelques incidents révèlent que la lutte contre la perte de normes et de valeurs dans le football n'est pas encore gagnée.

Les plaidoiries se sont poursuivies mardi à l'Eurovolleycenter de Vilvorde devant la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS), dans le cadre du match de football FC Malines/Waasland-Beveren du 11 mars 2018 suspecté d'avoir été truqué. La défense du FC Malines a plaidé l'irrecevabilité de la procédure.