Tout sur Damjan Pavlovic

Comme Michel Preud'homme ou Philippe Montanier avant lui, Mbaye Leye s'est donné la mission de rationaliser le football sauvage des bords de Meuse. Une tâche prolongée au bout de cinq premiers mois où les moments d'euphorie furent pourtant rares.

Longtemps portés disparus du côté de la Principauté, les jeunes made in Académie ont fait leur retour au premier plan cette saison. Focus sur les cinq produits de l'année rouche.

À l'heure de juger le mercato rouche, il est souvent placé sur le banc des accusés sans jamais venir à la barre pour se justifier. À sa manière et loin des projecteurs, Benjamin Nicaise travaille pourtant au renouveau de la gestion sportive du Standard. Passage en revue des dossiers méticuleusement classés de l'ancien gratteur de ballons de Sclessin.

C'est devenu un réflexe et, je vous en prie, ne le prenez pas comme un manque de respect. À chaque fois que je regarde un match de Pro League, à chaque fois qu'un joueur me tape dans l'oeil, notamment un jeune, je me demande à quel club français il pourrait apporter.

Relancé en championnat, le Standard vit des mois agités en coulisses. Un nouveau coach, un nouvel attaquant, et une nouvelle fin de mercato tumultueuse sont à la carte du premier menu rouchede 2021. À savourer en plusieurs bouchées.

Six joueurs du Standard ont été testés positifs au Covid-19 lors des tests effectués avant le déplacement en Pologne pour affronter Lech Poznan en Europa League jeudi. Il s'agit de Collins Fai, Konstantinos Laifis, Damjan Pavlovic, Eden Shamir, Moussa Sissako et Abdoul Fessal Tapsoba. Le club l'a annoncé mardi.

Avec un talent de son académie dans chaque ligne, le Standard a fait douter l'ogre brugeois dans un match au sommet teinté de fraîcheur. L'occasion de mettre la lumière sur un centre de formation qui travaille à son retour au premier plan.

Avec un talent de son académie dans chaque ligne, le Standard a fait douter l'ogre brugeois dans un match au sommet teinté de fraîcheur. L'occasion de mettre la lumière sur un centre de formation qui travaille à son retour au premier plan.

Alors que les clubs de D1A ont dépensé moins cet été que l'année passée (soixante millions au lieu de 170), et que le nombre de transferts entrants a fortement baissé, il n'y a quand même pas plus d'opportunités pour les jeunes formés sur place. Bien au contraire.

Entre un milieu de terrain et une attaque surpeuplés et des couloirs qui résonnent faute d'occupants, le noyau du Standard est déséquilibré. À Philippe Montanier de sortir la boîte à outils pour le faire tenir debout.

Entre un milieu de terrain et une attaque surpeuplés et des couloirs qui résonnent faute d'occupants, le noyau du Standard est déséquilibré. À Philippe Montanier de sortir la boîte à outils pour le faire tenir debout.