Tout sur Cyclisme

Le coureur belge était heureux de pouvoir à nouveau rivaliser avec les meilleurs comme avant sa lourde chute en Lombardie. Il ambitionne aussi un beau résultat pour la course en ligne de dimanche avant de mettre le cap sur les Mondiaux de Louvain où il espère arriver dans une condition physique encore supérieure. Et après tout cela, il retournera au Tour de Lombardie où sa carrière aurait pû s'arrêter en 2020.

Le natif de Scheepdaal vise un deuxième titre européen à Trente. Mais battre le champion du monde Filippo Ganna, le champion en titre Stefan Küng ou le vainqueur du dernier Tour de France Tadej Pogacar ne sera pas chose aisé. Evenepoel s'élancera à 16h36.

Lampaert, champion de Belgique de la discipline et initialement prévu pour être aligné sur l'épreuve chronométré des Mondiaux, a été finalement été remplacé par Remco Evenepoel sur décision du sélectionneur Sven Vanthourenhout. Le prodige de Scheepdaal rêve donc de remporter un titre européen qui offrirait une troisième place sur l'épreuve mondiale à Louvain. Mais la concurrence à Trente sera rude avec les Ganna, Küng, Bissegger, Asgreen, Affini et le vainqueur du Tour de France Pogacar.

Disputée dans des conditions dantesques, la 17e étape de la Vuelta a offert un spectacle de tous les instants. Primoz Roglic, qui a répondu à une attaque d'Egan Bernal à 60 kilomètres de l'arrivée, s'est imposé en solitaire au sommet des mythiques Lacs de Covadonga. Il devance son coéquipier Sepp Kuss et Miguel Angel Lopez d'1min35. Le Slovène dépossède aussi le Norvégien Odd Christian Eiking du maillot rouge de leader.

Le chrono a été remporté par le Suisse Stefan Bissegger qui est aussi le nouveau leader de l'épreuve. Après avoir perdu près d'une minute la veille à cause d'un incident mécanique, Remco Evenepoel, malade avant la course, pourrait abandonner si son état de santé n'allait pas mieux. Une mauvaise nouvelle avant les championnats d'Europe.

Le vainqueur des Strade Bianche, qui a remporté une étape au Tour de France et porté le maillot jaune pendant 6 jours souffre toujours du dos depuis sa chute dans l'épreuve de VTT des JO de Tokyo. Il est déjà forfait pour le Tour du Bénélux qui commence ce lundi. Son équipe espère le récupérer pour les Mondiaux et Paris-Roubaix mais y sera-t-il à 100 % ?

L'Italien, deuxième du dernier Giro s'est imposé en solitaire au sommet de l'Alto Velefique après une échappée au long cours . Derrière Primoz Roglic a donné une petite gifle à ses concurrents Lopez, Bernal, Yates, Carapaz ou Vlasov. Seul Mas, qui a su accompagner le Slovène, limite les dégâts.