Tout sur Cristophe Diandy

Sorti de son nid madrilène pour faire décoller sa carrière, Cristian Benavente a croisé la route de Felice Mazzù. Une rencontre qui l'a cloué au sol, pour mieux lui apprendre à voler.

Charleroi avait un calendrier idéal pour se relancer avant la trêve. Trois matches et quatre points plus tard, les symptômes d'une maladie chronique sont pourtant au diagnostic.

Des play-offs 1 conclus en souffrance ont convaincu les têtes pensantes du projet zébré que du sang neuf était nécessaire au Mambour. Détour dans les coulisses d'un été agité.

Les doutes ont atteint leur sommet à Bruges, avec une gifle à six buts qui a fini par sortir le Zèbre de son sommeil sans victoire. 93 jours plus tard, Charleroi a retrouvé la clé du succès.

Un entraîneur venu de D2, un club qui luttait pour ne pas y descendre : rien, dans l'union entre Charleroi et Felice Mazzù, ne laissait présager que le Sporting serait cité dans la course au titre. Cinq ans plus tard, l'outsider numéro un s'habille pourtant en noir et blanc.

Avec un douze sur douze que personne n'aurait prédit lors de la parution du calendrier, Charleroi trône avec Bruges en tête du championnat. Détour dans les coulisses d'un été parfaitement négocié.