Tout sur Cristian Benavente

Entamée un dimanche soir d'octobre sur la pelouse du stade Jan Breydel, face à un Cercle qui venait tout juste d'être repris en mains par Bernd Storck, la série n'a toujours pas connu son dernier épisode. Cela fait désormais onze matches que les Zèbres n'ont plus été battus.

Vu l'expérience des deux dernières saisons, les Zèbres devraient se faire discrets sur le grand marché du mois de janvier.

Sans vraiment faire de bruit, comme s'il transportait sur le terrain sa discrétion presque légendaire hors du rectangle vert, Ryota Morioka est devenu l'homme fort de Charleroi.

De retour sur les terres qui l'ont révélé, Felice Mazzù peut savourer la hauteur de ce palier qu'il a enfin franchi après des années de flirts inaccomplis. Retour sur l'histoire d'un décollage qu'on n'attendait plus.

Malgré le scandale au sein duquel il est cité depuis octobre 2018, Mogi Bayat n'a jamais été aussi actif. Plus discret, l'agent franco-iranien continue en coulisses de faire la pluie et le beau temps en Belgique, mais aussi en France. Récit non-exhaustif d'un été passé au carrefour de toutes les transactions possibles et imaginables.

Douze mois après son dernier but, Kaveh Rezaei revient sur les terres qui lui ont permis de rêver de Coupe du monde et de découvrir la Ligue des Champions. Récit d'un retour aux sources.

Débarqué sur la pointe des pieds dans le Pays Noir, Victor Osimhen pourrait bientôt faire parler sa détente pour décoller très haut dans la hiérarchie continentale. Retour sur l'un des coups de l'année.

Pour la première fois depuis la reprise du club, le Charleroi de Mehdi Bayat semble marquer un coup d'arrêt dans sa méticuleuse ascension. Secrets de tournage d'une saison de transition.

Il y a ceux qui jugent qu'il a fait le tour de la question à Charleroi, et ceux qui disent qu'il ne réussira jamais plus haut sans même lui accorder la chance de leur prouver le contraire. Tous ont un avis sur l'avenir de Felice Mazzù. Pourra-t-il bientôt s'écrire loin du Pays Noir ?

Lancés dans une folle course-poursuite pour rejoindre le top 6, les Zèbres ont vu Cristian Benavente, leur meilleur joueur, partir empiler les millions en Égypte. Comme un claquage en plein sprint.