Tout sur Commission des licences

Le club principautaire avait été sanctionné à la fin du mois de juin pour non-respect de certaines de ses obligations envers la Commission des licences. Il va pouvoir enfin recruter en vue de la nouvelle saison.

Lors de l'octroi de la licence, il avait été décidé que le Standard se devait de rendre des comptes, chaque mois, sur sa situation comptable à la Commission des licences. C'est lors des contrôles intermédiaires en mai et juin que le Standard a manqué à ses obligations. Du côté de Mouscron, le conflit financier qui l'appose à Lille devrait être réglé dans les prochains jours.

Contrairement à la saison dernière, les licences ont surtout abouti sur des verdicts heureux, au coeur d'une situation économique pourtant bien pire qu'un an plus tôt. Explications d'un surprenant contre-pied.

A l'exception de Mouscron et Ostende, tous les clubs de 1A et 1B ont reçu mercredi leur licence pour le football professionnel en Belgique en vue de la prochaine saison. L'Union belge de football (URBSFA) a confirmé ces décisions. Parmi les clubs amateurs, Virton et Visé ont également réussi à obtenir une licence 1B.

Officiellement lancé depuis près d'un an, le rachat de Sclessin par une société immobilière mise sur pied par Bruno Venanzi rassemble les ambitions d'une partie du gratin principautaire, avec un certain Axel Witsel comme ambassadeur de luxe.

Mouscron risque de connaître un nouveau printemps intense, sur les terrains, mais surtout en dehors.

Les finances du Standard sont de retour sur le devant de la scène. Avec leur lot d'analyses contradictoires, de déclarations incendiaires et de rumeurs alarmantes. Plongée dans les comptes, à la recherche d'un fil rouche.

Le Standard est passé mardi soir devant la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS) pour plaider sa cause dans le dossier des licences. La séance, en visioconférence, n'a duré qu'une dizaine de minutes, ce qui laisse présager une issue favorable pour les Rouches. La CBAS fera connaître sa décision dans les prochains jours, au plus tard dimanche.

La CBAS doit prendre une décision quant aux licences d'une série de clubs d'ici le 10 mai, ainsi que sur l'arrêt des compétitions amateurs. Treize clubs sont allés en appel.

La CBAS doit prendre une décision quant aux licences d'une série de clubs d'ici le 10 mai, ainsi que sur l'arrêt des compétitions amateurs. Treize clubs sont allés en appel.

Quatre des huit clubs de D1B n'ont pas obtenu leur licence et sont renvoyés en deuxième division Amateurs. Que faire ?