Tout sur Cercle Bruges

Un sondage auprès des dix-huit clubs d'Eredivisie et des seize formations de Jupiler Pro League nous apprend que beaucoup d'eau doit encore couler sous les ponts de la Meuse, du Waal, du Rhin et de l'Escaut avant l'avènement d'une BeNeLeague. Outre-Moerdijk, on fait même preuve d'une prudence étonnante.

Zulte Waregem a considérablement renforcé sa ligne d'attaque jeudi soir. L'Essevee est venu chercher Jelle Vossen au Club Bruges, le leader du championnat de Jupiler Pro League. L'attaquant a signé un contrat jusqu'en juin 2023 au Gaverbeek.

Vincent Goemaere (47 ans) est le nouveau président du Cercle Bruges. Il a relayé Frans Schotte (72 ans) la semaine dernière.

Le Club Bruges va construire un nouveau stade de 40.000 places à côté de l'enceinte où il évolue actuellement, le stade Jan Breydel à Sint-Andries, a écrit De Tijd vendredi sur son site. Le leader de la Jupiler Pro League n'a pas confirmé, mais organise une conférence de presse à 14h00.

Après les matches de Noël, les clubs disposent d'un peu plus d'une semaine pour recharger leurs batteries. Dans les prochains jours, ils vont entamer leur stage en Espagne, au Qatar ou à Malte. Seul Courtrai reste en Belgique. La surcharge en football atteint des limites alarmantes, surtout pour les internationaux. Le championnat s'achève le 24 mai. L'EURO débute un peu plus de deux semaines plus tard, le 12 juin, et se poursuit jusqu'au 12 juillet, deux semaines avant le début de la nouvelle compétition.

Eupen s'est incliné samedi à domicile face à Courtrai (1-2) à l'occasion de la 20e journée du championnat de Belgique de football. Au même moment, le Cercle Bruges s'est imposé face à Zulte-Waregem (2-0). Au classement, Courtrai (12e) compte désormais 19 points comme Eupen (13e). Zulte-Waregem (31 points) reste 6e et le Cercle dernier malgré son succès (11). En soirée, Waasland-Beveren reçoit le Standard.

Qui s'est distingué ? Qui a sombré ? Quel joueur, entraîneur ou dirigeant a suscité l'émoi ? Chaque semaine, désormais, Sport/Foot Magazie s'attarde sur quatre événements marquants de la Jupiler Pro League.

Qui s'est distingué ? Qui a sombré ? Quel joueur, entraîneur ou dirigeant a suscité l'émoi ? Chaque semaine, désormais, Sport/Foot Magazie s'attarde sur quatre événements marquants de la Jupiler Pro League.

À un quart d'heure de la fin du match entre Gand et l'Antwerp, Kevin Mirallas a dû entrer au jeu. Le long de la ligne, une discussion a éclaté entre le Diable Rouge et son entraîneur, Laszlo Bölöni. Sur ces entrefaites, un Mirallas furibard a foncé vers le vestiaire, offrant une image pour le moins inhabituelle, celle d'un footballeur énervé, qui s'engouffre, solitaire, dans les couloirs de la Ghelamco Arena.