Tout sur CDM2018

La Belgique n'organisera pas la Coupe du monde 2018. Il faudra s'y faire, et tous les projets liés à cette candidature sont donc susceptibles de tomber à l'eau. En particulier, les dirigeants de clubs craignent que les investissements pour les rénovations ou la construction de nouveaux stades ne passent à la trappe. Le monde politique tente de rassurer.

Si le Tahitien Reynald Temarii venait à gagner son appel contre la décision de la FIFA l'excluant temporairement du comité exécutif, le vote de demain désignant les pays hôtes des Mondiaux 2018 et 2022 pourrait être non valable. Plutôt embêtant!

La candidature conjointe de la Belgique et des Pays-Bas pour l'organisation du Mondial-2018, qui avait été qualifiée de "sympathique" par le président de la Fifa Joseph Blatter, se heurte à des lacunes, notamment au niveau des stades.

La candidature de la Russie s'appuie sur le soutien politique de son Premier ministre, Vladimir Poutine, mais les infrastructures désuètes (stades et hôtels) ainsi que les longues distances entravent le projet.

L'Angleterre, berceau du football, semble le candidat le mieux armé pour accueillir le Mondial 2018. Mais les affaires de corruption pourraient venir influer sur la décision du Comité exécutif de la FIFA, jeudi.

La candidature ibérique pour l'organisation du Mondial 2018 s'appuie sur une grande expérience des événements sportifs (Mondial 1982 en Espagne, Euro 2004 au Portugal, Jeux olympiques de Barcelone en 1992) et la promesse de coûts réduits, avec de nombreux stades déjà prêts.

Une comission d'enquête interne à la FIFA a débuté ce lundi et devrait se tenir à huis-clos trois jours durant. Après, on en saura un peu plus sur les accusations de corruption liées à la désignation des pays hôtes des Coupes du monde 2018 et 2022.

On en sait un peu plus sur le prix du stade que le Sporting de Charleroi s'apprête à faire construire. C'est déjà affolant. Et quand on sait que la Ville devra assumer encore de nombreux frais pour l'ancien stade, ça laisse tout simplement sans voix.