Tout sur Catalogne

Si le FC Barcelone s'est qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions et lutte pour le titre en Espagne, c'est de nouveau en grande partie à Lionel Messi qu'il le doit.

Marco Trungelliti a gagné en une fois autant que durant les cinq premiers mois de l'année. Mais il a dû parcourir 750 kilomètres en voiture.

Le clasico Real Madrid-FC Barcelone, ce n'est pas seulement l'incarnation du conflit entre la capitale et la Catalogne, c'est aussi un trait d'union: avant les élections catalanes jeudi, personne en Espagne n'imagine se passer de ce rendez-vous centenaire du football mondial programmé samedi.

Samedi, le Real Madrid et le FC Barcelone s'affronteront dans ce qui est bien plus qu'un simple match de football. Depuis un siècle, cette rencontre a donné lieu à des duels épiques, des récupérations politiques et des prouesses de joueurs légendaires. Entre mythe et réalité.

Samedi prochain, lors d'Atlético-Barcelone, les fans blaugrana se mettront à chanter : " In, Inde, Independéncia ! " après 17 minutes et 14 secondes très précisément. Une prise de position on ne peut plus claire des séparatistes catalans dans la capitale. Car le FCB est plus qu'un club, c'est le symbole de la liberté catalane. Comment a-t-on pu en arriver là ?