Tout sur Belgique

D'abord souveraine, la Belgique s'est finalement inclinée à Wembley. Et traverse la Manche avec des débats dans les valises.

Pieter Timmers a réussi son meilleur temps au moment le plus important de sa carrière. Ça lui a valu une médaille d'argent sur 100 mètres nage libre aux Jeux Olympiques de Rio 2016. Avant sa toute dernière course, en International Swimming League, retour sur cette journée mémorable de l'histoire du sport belge.

Les Diables Rouges auront plus à jouer que la première place du groupe mercredi soir en Islande lors de la 4e journée du groupe A2 de la Ligue des Nations. Une défaite à Reykjavik, conjuguée à une victoire française en Croatie, fera perdre à la Belgique sa première place au prochain classement FIFA.

La Belgique a été battue 2-1 par l'Angleterre, dimanche, à Wembley (Londres), dans son troisième match du groupe 2 de la Ligue des Nations. Romelu Lukaku avait pourtant ouvert le score sur penalty (16e), mais les Anglais ont renversé la situation grâce à un penalty de Marcus Rashford (39e) et à une frappe de Mason Mount déviée par Toby Alderweireld (65e).

Ils n'étaient que 7.000 supporters des Diables Rouges, hier soir, à se rendre au Stade Roi Baudouin. Mesures anti-covid obligent. Et pourtant, un constat édifiant: l'Union belge ne s'est pas illustrée de la meilleure des façons dans sa mission de régulation des flux de supporters. Certains fans de l'équipe nationale n'ont pas caché leur mécontentement. Incompréhension et scènes surréalistes au rendez-vous.

La Belgique, avec de nombreux nouveaux joueurs et habituels remplaçants, n'a pas pu faire mieux qu'un partage face à la Côte d'Ivoire (1-1) jeudi en amical. Cette rencontre était la première avec des fans au stade Roi Baudouin depuis le 19 novembre 2019 et un large succès contre Chypre. Elle met aussi un terme à une série de douze victoires.

Dans le sillage de la génération Lukaku, la Belgique n'a toujours pas trouvé de buteur pour prendre la relève de son carré de 9 des années 2010. Pleins feux sur la formation d'un poste à part, entre appétit carnassier et instinct de prédateur.

L'équipe nationale belge aura un visage différent au coup d'envoi du match de préparation contre la Côte d'Ivoire, ce jeudi soir au stade Roi Baudouin (20h45), garni de supporters pour la première fois depuis novembre 2019. Roberto Martinez va profiter de la première partie de son triptyque d'octobre pour effectuer de nombreux tests et ainsi donner du temps de jeu aux nouveaux venus et habituels remplaçants.

Kevin Mirallas, libre depuis la fin de son bail à l'Antwerp la saison dernière, s'est engagé jusqu'à la fin de la saison avec Gaziantep FK, a annoncé le club turc lundi.