Tout sur Barcelone

L'attaquant du PSG, Neymar a prolongé son contrat avec le club parisien pour trois ans, a annoncé samedi le PSG.

Au lendemain de l'annonce de premières sanctions et menaces de l'UEFA à l'encontre des douze clubs instigateurs de la Super League, la Juventus, Barcelone et le Real Madrid, les trois derniers rescapés, ont répliqué, affirmant maintenir leur projet et dénonçant surtout les menaces et la pression "inacceptables" de l'UEFA.

Jamais la course au titre n'aura été aussi palpitante en Espagne. À cinq journées de la fin, quatre formations se tiennent en trois petits points alors que plusieurs chocs entre les équipes du top sont encore au programme. Dans une course des plus indécises, le vainqueur ne sera pas forcément celui prévu. Analyse.

Après la lourde défaite face au PSG (1-4), le FC Barcelone semblait KO debout, mais étonnamment, l'élimination en Ligue des Champions l'a boosté. Le Barça n'a pas encore dit son dernier mot dans la lutte pour le titre en Liga. Ronald Koeman va-t-il enfin réussir à faire tourner le moteur catalan?

Découvrez la chronique d'Olivier El Khoury, écrivain, supporter et fidèle milieu de terrain en P4.

Cette annonce a eu le don d'enflammer la planète football en quelques heure. Les images montrant Mino Raiola (agent d'Erling Haaland) et le père du joueur, aux abords des bureaux catalans laisse entrevoir de futures négociations. Mais pas de quoi inquiéter Michael Zorc, manager du Borussia.

Thomas De Gendt a remporté dimanche une nouvelle victoire en solitaire, sa grande spécialité, au Tour de Catalogne. Cependant, à 34 ans, ce n'est plus aussi évident qu'avant. C'est pourquoi le Flandrien a dû devenir encore plus intelligent.

Deux des meilleurs entraîneurs de l'histoire de la Ligue des champions reviennent en piste mardi (20h00 GMT) : Zinédine Zidane contre l'Atalanta pour enfin retrouver les quarts de finale avec le Real Madrid, et Pep Guardiola avec Manchester City pour s'y hisser pour la quatrième fois consécutive.

L'essentiel, c'est la qualification pour les quarts de finale de Ligue des champions, mais le Paris SG n'est pas guéri de toutes ses angoisses de "remontada" et n'a pas non plus bien joué contre Barcelone mercredi (1-1). Mauricio Pochettino a encore du travail.

Le Paris Saint-Germain peut remercier son gardien, Keylor Navas, dont les parades ont chassé les multiples frappes de Barcelone (1-1) et les angoisses de "remontada" d'une équipe tétanisée, mercredi en 8e de finale retour de Ligue des champions.