Tout sur Barça

Au lendemain de l'annonce de premières sanctions et menaces de l'UEFA à l'encontre des douze clubs instigateurs de la Super League, la Juventus, Barcelone et le Real Madrid, les trois derniers rescapés, ont répliqué, affirmant maintenir leur projet et dénonçant surtout les menaces et la pression "inacceptables" de l'UEFA.

Meilleurs amis dans la vie, Lionel Messi et Luis Suarez s'affrontent samedi (16h15) pour la première fois depuis que l'Uruguayen a quitté la Catalogne, et le vainqueur de ce duel au sommet permettra au FC Barcelone ou à l'Atlético Madrid de faire un grand pas vers le sacre.

Douché en demi-finale de la Ligue des champions mardi par Manchester City (2-1, 2-0), le PSG a abandonné cette saison son rêve de sacre européen. Mais avant de penser aux améliorations pour 2021-2022, Paris doit se remobiliser, sous peine de vivre d'autres déceptions.

Jamais la course au titre n'aura été aussi palpitante en Espagne. À cinq journées de la fin, quatre formations se tiennent en trois petits points alors que plusieurs chocs entre les équipes du top sont encore au programme. Dans une course des plus indécises, le vainqueur ne sera pas forcément celui prévu. Analyse.

Le nouveau format de la Ligue des Champions ne plaisait pas aux grands clubs qui ont répondu en lançant une bombe: la Super League. Moins de 48 heures plus tard, elle était désamorcée. Mais comment travailler sereinement à l'avenir?

Douze grands clubs de football européens ont annoncé lundi leur intention de créer la Super League, une compétition fermée, appelée à entrer en concurrence avec les compétitions de clubs de l'UEFA. Pour le sociologue du sport Jean-Michel De Waele, si le projet va au bout, "c'est la création d'un autre monde, d'un monde concurrent au football qu'on a connu."

Le cas de Mouctar Diakhaby, défenseur français qui dit avoir été la cible d'insultes racistes lors du match Cadix - Valence début avril, a réveillé de mauvais souvenirs pour le football espagnol, éclaboussé par plusieurs affaires similaires ces 40 dernières années visant Samuel Eto'o ou Dani Alvés.

Après la lourde défaite face au PSG (1-4), le FC Barcelone semblait KO debout, mais étonnamment, l'élimination en Ligue des Champions l'a boosté. Le Barça n'a pas encore dit son dernier mot dans la lutte pour le titre en Liga. Ronald Koeman va-t-il enfin réussir à faire tourner le moteur catalan?

Découvrez la chronique d'Olivier El Khoury, écrivain, supporter et fidèle milieu de terrain en P4.

Même les malédictions parisiennes n'ont pas résisté à son talisman. Parce que Keylor Navas connaît la coupe aux grandes oreilles sur le bout des gants. Promenade sur les traces de l'homme qu'on n'élimine jamais.