Tout sur Autriche

Tandis que l'attaque liégeoise peinait depuis de longs mois, João Klauss est venu remettre de l'ordre dans la boutique. Avec son physique robuste et son activité débordante, il a redonné de l'espoir aux supporters rouches. Portrait de celui qui doit mener le Standard vers les play-offs 1.

Sur le terrain, Raphael Holzhauser oscille entre panache et élégance, mais en dehors, il est modeste et réservé. Mais n'est malgré tout pas surpris d'évoluer dans une équipe aussi dominante ni de distribuer des assists à la chaîne.

Armand Swartenbroeks est devenu officieusement champion du monde avec les Diables rouges il y a cent ans, mais sa vie sur le front, comme médecin et footballeur, a été au moins aussi palpitante. Plus tard, il est aussi devenu bourgmestre de Koekelberg. Aujourd'hui, une pièce de théâtre et un livre relatent "l'étonnant destin d'un sportif belge".

Joachim Löw, le sélectionneur de l'Allemagne étrillée 6-0 par l'Espagne mardi, n'a pas d'explication pour "une soirée noire", mais estime n'avoir "aucune raison" de rappeler les champions du monde 2014 qu'il a mis à la retraite internationale en 2019.

Vainqueurs respectifs de leur barrage jeudi soir, la Macédoine du Nord, la Slovaquie, l'Ecosse et la Hongrie ont décroché leur billet pour l'Euro 2020 de football complétant ainsi le plateau des 24 pays pour un rendez-vous reporté d'un an en raison de la crise sanitaire du coronavirus.

Le Finlandais Valtteri Bottas (Mercedes) a décroché la pole position du Grand Prix de l'Eifel, 11e manche du championnat du monde de Formule 1 (sur 17), samedi, sur le circuit du Nürburgring (5,148 km), en Allemagne.

La deuxième journée du groupe 1 de la Ligue A des Nations de football s'est soldée par les victoires en déplacement de l'Italie aux Pays-Bas (0-1) et de la Pologne privée de Robert Lewandowki, en Bosnie (1-2). La Squadra Azzurra (4 points) prend la première place du classement devant les Pays-Bas et la Pologne (3 points) et la Bosnie (1 point).

En Allemagne, en France, en Italie et en Autriche, les championnats sont dominés par un seul club. Et pour les autres, les perspectives ne sont pas réjouissantes.

Les deux voitures rouges qui se percutent dès le premier tour et abandonnent: l'image piteuse offerte par Ferrari lors du Grand Prix de Styrie dimanche n'est malheureusement que le symptôme de maux plus profonds.

Avec initialement 22 courses, la saison 2020 de Formule 1, qui débute dimanche en Autriche, devait être une levée record, mais c'était avant le coronavirus, auquel on doit un calendrier réduit mais plus dense qui devrait rendre la fiabilité et la régularité clés.

Trois mois et demi après l'annulation in extremis du Grand Prix d'Australie, la saison de Formule 1 passe la première ce week-end en Autriche, le coronavirus faisant encore de l'ombre à l'opportunité pour Lewis Hamilton d'égaler Michael Schumacher.

Dominic Thiem a aussi participé à l'Adria Tour, tournoi de tennis organisé par Novak Djokovic qui a tourné au fiasco après les tests positifs au Covid-19 du N.1 mondial mais aussi de Grigor Dimitrov, Borna Coric et Viktor Troicki. L'Autrichien, présent à Belgrade mais absent à Zadar, a fait son mea culpa.