Tout sur ASO

Pendant que les ténors du cyclisme planchent sur un nouveau calendrier, les coureurs des équipes professionnelles sont en stand-by. Mathieu Heijboer, head of performance chez Jumbo-Visma, parle du cyclisme durant cette période qui comporte plus de questions que de réponses.

Le président français Emmanuel Macron ayant annoncé lundi soir que les "événements avec un public nombreux" étaient interdits "au moins jusqu'à mi-juillet", le maintien du Tour de France aux dates prévues (27 juin-19 juillet) semble de facto impossible. La question est maintenant de savoir quand pourra se dérouler la Grande Boucle, l'éventualité de voir la course se dérouler sans public ayant été écartée par les organisateurs.

Le coronavirus touche également le monde du cyclisme. De nombreuses courses sont annulées, on ne roule pas en mars et avril, et en mai des courses sont déjà annulées. Et pour le Tour de France? "Il n'y a pas d'Euro et pas de JO", a déclaré Patrick Lefevere. "Je ne suis pas pessimiste mais bien réaliste. Tout le monde le sait. Comment pouvez-vous maintenir le Tour? Evidemment j'aimerais qu'il se déroule mais, pour le moment, nous n'avons reçu aucune information."

Au cours des prochains mois d'hiver, l'épicentre du monde sportif se situera en... Arabie saoudite. Des millions de pétrodollars attirent les meilleurs athlètes du monde vers le désert. Et pas seulement pour l'amour du sport. Analyse.

Le Dakar, le plus célèbre des rallyes-raid, quitte l'Amérique du Sud où il se courait depuis 2009. Il se déroulera en Arabie Saoudite en 2020, a annoncé l'organisateur ASO dans un communiqué lundi.