Tout sur Arnauld Mercier

Waasland-Beveren a dévoilé jeudi le nom de son nouvel entraîneur. Il s'agit de Nicky Hayen, qui succède au Français Arnauld Mercier, limogé fin février. Dirk Geeraerd avait assuré l'interim jusqu'à ce que le championnat ne soit interrompu par la pandémie de coronavirus.

Parce qu'il semble allergique aux projecteurs, Karim Belhocine n'aime pas parler de lui. Des témoins de son parcours passent donc à table, pour raconter comment un joueur arrivé en test à Virton est devenu, en quinze ans, la révélation des bancs de touche belges.

Anderlecht s'est imposé 0-2 sur la pelouse de Waasland-Beveren samedi lors de la 28e journée du championnat de Belgique de football. Les Mauves, 8e avec 40 points, peuvent toujours croire aux playoffs I, tandis que les Waeslandiens, 16e avec 20 points, sont toujours lanterne rouge.

Lokeren dans la panade en D1B, Waasland-Beveren sur le point de quitter la D1A, Hamme et Saint-Nicolas en bas de tableau en amateurs : le Pays de Waes a des problèmes.

En transférant Dylan Lambrecth du RFC Liégeois en 2017, Anderlecht pensait avoir trouvé le nouveau Thomas Meunier. Le coup de poker a échoué. Du passé trouble de son père à ses évidents talents de buteur en passant par sa récente implication dans le vol d'une voiture, l'attaquant évoque son parcours, archétype du talent gâché.

Après deux saisons au purgatoire*, le RFC Seraing joue désormais les premiers rôles en D1 Amateurs avec l'ambition de retrouver au plus vite l'antichambre de l'élite. Un défi de taille - surtout en interne - sur lequel veille le grand frère du FC Metz.

Les joueurs du Cercle vont être effrayés par les entraînements de Bernd Storck. C'est que l'Allemand a une approche bien personnelle. Il est très direct, y compris quand il s'adresse à ses joueurs. Il n'aime pas tourner autour du pot : il va droit au but. Mais surtout, il se considère comme un professeur de football qui veut faire progresser ses joueurs, qui est très actif sur le terrain, qui relève immédiatement les erreurs et les signale, de même que le moyen de s'améliorer.

La communication est parfois difficile car Arnauld Mercier est Français et ne parle qu'une langue mais le fait est là : il a pris un point avec Waasland-Beveren.

L'AS Eupen, à onze contre dix pendant plus d'une période, n'a pas pu faire mieux qu'un match nul samedi soir à domicile face à Zulte-Waregem (1-1) lors de la septième journée de Jupiler Pro League. Dans le même temps, Waasland-Beveren avec son nouvel entraîneur Arnauld Mercier, qui a remplacé Adnan Custovic, a été rejoint dans les derniers instants sur la pelouse de Saint-Trond (1-1). Les Germanophones (3 points), quinzièmes, comptent toujours une unité d'avance sur les Waeslandiens, lanterne rouge, au classement. Zulte-Waregem (11 points) grimpe à la sixième place tandis que Saint-Trond est douzième avec huit unités.