Tout sur arbitrage

La rencontre FC Malines-Courtrai a été marquée par la présence d'un kop en l'honneur de Joeri Van de Velde.

La réplique acerbe de l'attaquant du PSG fait débat en France après la défaite face aux Girondins de Bordeaux. Son dérapage verbale à l'encontre du corps arbitral et son insinuation sur la France ne sont pas passés inaperçus. Habitué à être aussi habile sur qu'en dehors du terrain, cette fois-ci, Ibrahimovic a été trop loin.

Une information faisant état de l'affiliation de l'arbitre Frederik Geldhof au groupe "Red Side Kortrijk" a circulé dimanche sur Facebook. Et ce peu après la victoire de Courtrai, 2-0, qui a mis fin à une très longue invincibilité toutes compétitions confondues du FC Brugeois, leader de la Jupiler Pro League de football. Certains journaux évoquaient également l'affaire lundi matin.

Le Conseil d'administration de la Pro League a abordé samedi la question de l'arbitrage du championnat de Belgique. Et la Pro League a laissé sous-entendre son envie de le professionnaliser.

Le parquet de l'Union belge a proposé d'infliger une amende de 300 euros à l'entraîneur d'Anderlecht John van den Brom à la suite de ses propos à l'encontre de l'arbitre Alexandre Boucaut après le match de play-offs 1. Par ailleurs, le parquet a proposé une amende de 150 euros pour le défenseur d'Anderlecht Bram Nuytinck pour le même motif.

Alexandre Boucaut a été plus d'une dizaine de fois 5e arbitre en Coupe d'Europe. D'abord avec Frank De Bleeckere, puis au côté de Serge Gumienny. L'arbitre wallon ne se sentira donc pas dépaysé lors des play-offs 1, où tous les matches seront dirigés par six arbitres.

Pour pouvoir entamer une phase de compétition sans être sous la menace d'une suspension, certains joueurs n'hésitent pas à provoquer volontairement une faute afin d'être sanctionné d'un carton jaune. Ces comportements anti-fair-play étaient jusqu'ici sanctionnés d'une amende par l'UEFA. Désormais, ils seront suivis de deux matches de suspension.

L'arbitre belge Franck De Bleeckere a été placé à la quatrième position des meilleurs arbitres de l'année 2010, dans un classement établi par la Fédération internationale de l'histoire et des statistiques du foot. C'est la troisième année consécutive qu'il se trouve dans le top 5.

La FIFA a donné son accord pour que les matches de l'Euro 2012 en Pologne et en Ukraine soient arbitrés par cinq arbitres et non trois. Michel Platini, le président de l'UEFA, avait déjà tenté d'introduire le système pour la phase de qualifications, mais la FIFA s'était montré très réticente.