Tout sur Anfield

Jürgen Klopp, l'entraîneur de Liverpool, s'est dit heureux d'avoir retrouvé ses joueurs pour des entraînements en petits groupes après l'allègement des restrictions dans la lutte contre la pandémie de coronavirus. Les 'Reds' ont repris l'entraînement mardi. "J'étais aux anges", a réagi Klopp sur le site de Liverpool.

Le maire de Liverpool, Steve Rotheram (travailliste), a demandé une enquête indépendante sur le match de la Ligue des champions contre l'Atlético Madrid joué le 11 mars dernier à Anfield. Il est de plus en plus évident que lors de ce duel (2-3 après les prolongations, qui ont éliminé le tenant du titre Liverpool), un nombre relativement important de spectateurs présents dans un stade d'Anfield bondé ont été infectés par le coronavirus.

Le légendaire manager Bill Shankly a fait apposer l'écriteau " This is Anfield " au-dessus du tunnel menant au terrain du FC Liverpool. Son but : fustiger l'amour-propre des Reds, tout en impressionnant leurs adversaires.

Alerte orange pour les "Reds": il n'y a pas encore péril en la demeure pour Liverpool, mais la défaite mardi en huitième de finale aller de Ligue des champions contre l'Atlético Madrid (1-0) est un sérieux coup de semonce pour le tenant du titre.

Liverpool a aligné une onzième victoire de rang en championnat. Dominateurs jeudi soir contre Sheffield United (2-0), les Reds caracolent en tête de Premier League avec 58 points, soit 13 de plus que leur dauphin Leicester City, le tour avec un match en moins. Divock Origi est monté au jeu à la 78e minute alors que le score était déjà acquis.

La tête à son choc contre Manchester City, Liverpool a malgré tout assuré l'essentiel contre Genk (2-1) en Ligue des champions mardi à Anfield, après une première période mitigée, grâce à un but salvateur d'Alex Oxlade-Chamberlain.

L'entraîneur de Liverpool, Jürgen Klopp, a déclaré jeudi qu'il se voyait rester à Anfield pour "au moins trois ans" de plus, alors que le club de Premier League débute sa tournée nord-américaine d'avant-saison.

Ce samedi soir, Liverpool s'attaque à sa deuxième finale consécutive de Ligue des Champions, titre après lequel le club anglais court depuis quatorze ans. Mais, malgré des périodes de vaches maigres, le LFC continue de faire saliver. Retour sur une fascination sans faille, en compagnie de Gérard Houllier, ancien coach des Reds.

D'après le quotidien espagnol DiarioSport, la défaite 4-0 a laissé des traces

Muraille infranchissable cette saison, Marc-André ter Stegen a congelé les attaquants de Liverpool en demi-finale aller de Ligue des champions (3-0) et le gardien va devoir conserver son sang-froid pour protéger le FC Barcelone dans l'enfer d'Anfield, mardi au match retour (21h00).