Tout sur Amara Baby

Embourbé au fond des play-offs 1, le Sporting zébré a souffert du manque de solutions sur les flancs, secteur incontournable des idées de son entraîneur. Un nouveau souffle est à prévoir pour la prochaine cuvée carolo.

Les doutes ont atteint leur sommet à Bruges, avec une gifle à six buts qui a fini par sortir le Zèbre de son sommeil sans victoire. 93 jours plus tard, Charleroi a retrouvé la clé du succès.

C'est l'histoire d'un match qui se joue au moins autant dans les tribunes que sur le terrain. D'un faux derby qui oublie de compter les kilomètres. Le Standard et Charleroi se détestent. Pourquoi ? Les réponses se conjuguent au passé.

Un entraîneur venu de D2, un club qui luttait pour ne pas y descendre : rien, dans l'union entre Charleroi et Felice Mazzù, ne laissait présager que le Sporting serait cité dans la course au titre. Cinq ans plus tard, l'outsider numéro un s'habille pourtant en noir et blanc.

De la banlieue parisienne au prestige d'Auxerre, en passant par la case centre de formation et avec un étonnant détour par la Bulgarie, Amara Baby nous emmène sur les traces d'une carrière sinueuse. Rencontre avec le déménageur du flanc gauche carolo.