Tout sur Alexandre Grosjean

Tandis que l'attaque liégeoise peinait depuis de longs mois, João Klauss est venu remettre de l'ordre dans la boutique. Avec son physique robuste et son activité débordante, il a redonné de l'espoir aux supporters rouches. Portrait de celui qui doit mener le Standard vers les play-offs 1.

À l'heure de juger le mercato rouche, il est souvent placé sur le banc des accusés sans jamais venir à la barre pour se justifier. À sa manière et loin des projecteurs, Benjamin Nicaise travaille pourtant au renouveau de la gestion sportive du Standard. Passage en revue des dossiers méticuleusement classés de l'ancien gratteur de ballons de Sclessin.

Seraing-Standard, RFC Liège-Anderlecht, la Coupe de Belgique fait la part belle aux clubs liégeois cette semaine. L'occasion pour Sport/Foot Mag de mettre la Cité ardente en lumière.

Relancé en championnat, le Standard vit des mois agités en coulisses. Un nouveau coach, un nouvel attaquant, et une nouvelle fin de mercato tumultueuse sont à la carte du premier menu rouchede 2021. À savourer en plusieurs bouchées.

Mbaye Leye est de retour à Sclessin, en tant qu'entraîneur principal cette fois. "Mbaye est un choix naturel, car il correspond aux critères que nous nous étions fixés", a déclaré Alexandre Grosjean, le directeur général des Liégeois lundi, lors de la présentation du nouveau T1.

En panne d'idées, la direction du Standard a été contrainte de limoger Philippe Montanier samedi, au soir d'une nouvelle défaite qui a un peu plus plongé les Liégeois dans la crise. Autopsie d'une petite mort attendue. Et d'un rebond désormais indispensable.

Le Standard a mis un terme à sa collaboration avec l'entraîneur Philippe Montanier. Le directeur général du Standard Alexandre Grosjean l'a annoncé lors de l'interview d'après-match au micro d'Eleven Sports, samedi, après la défaite 1-2 contre Saint-Trond.

Pourquoi le Standard a-t-il autant galéré ces deux dernières années ? Et quelles sont les leçons à tirer d'un passé encore récent ? Analyse d'un peu plus de deux saisons sous le règne de Bruno Venanzi.