Tout sur Alex Aranburu

Election présidentielle française oblige, la classique néerlandaise, qui symbolise le chassé-croisé entre Flandriens et Ardennais, a été avancée d'une semaine. De quoi rendre le plateau moins costaud pour un Mathieu van der Poel, candidat numéro à la succession d'un Wout Van Aert contraint de passer son tour.