Tout sur Albert Sambi Lokonga

"Lior Refaelov, un joueur plein de vécu pour encadrer les jeunes Mauves." Découvrez l'édito de Jacques Sys, rédacteur en chef de Sport/Foot Magazine.

Chaque mois, la rédaction et les lecteurs de Sport/Foot Magazine élisent le meilleur joueur du championnat. Après un creux hivernal, Theo Bongonda revient au premier plan à l'aube du sprint final de la saison.

Au terme de chaque mois de la saison, Sport/Foot Magazine vous propose d'élire le meilleur joueur des semaines écoulées. Voici les heureux élus du mois d'avril.

Échappé de l'intarissable réservoir de Neerpede, Eliot Matazo est en train d'exploser à Monaco. Portrait.

Cadres de l'équipe nationale depuis de nombreuses années maintenant, Eden Hazard et Axel Witsel ne sont pas garantis de pouvoir participer à l'Euro cet été. Tous les deux blessés, leur état de forme ne serait pas des plus performants en vue d'aborder cette compétition. Mais alors, qui compenserait ces deux absences?

Du haut de ses 21 ans, Albert Sambi Lokonga va découvrir les Diables Rouges après avoir été appelé pour la première fois par Roberto Martinez. "C'est l'aboutissement d'un travail qui a commencé depuis que je suis jeune", a expliqué le capitaine du RSC Anderlecht lundi en conférence de presse.

Notre journaliste Martin Grimberghs répond à trois questions qui ont fait l'actualité footballistique de ces derniers jours. Au menu: le triptyque d'Anderlecht, la logique bien à lui de Roberto Martínez et le onze de départ attendu contre le pays de Galles.

Ses 61 apparitions en équipes nationales d'âges l'ont érigé en habitué des sélections internationales. Parce que depuis ses quinze ans, Orel Mangala est présenté comme le futur du football belge. À 22 ans, devenu titulaire en Bundesliga, l'ancien prodige de Neerpede n'a plus grand-chose d'un gamin. Mais tout d'un produit fini.

Anderlecht regrette le "malentendu regrettable et malheureux" au sujet des deux brassards portés par Albert Sambi Lokonga lors du match de championnat contre Malines dimanche. Lokonga portait le brassard du club au-dessus de celui arc-en-ciel fourni par la Pro League dans le cadre de la campagne "Football for All", dans laquelle l'association des clubs professionnels et les clubs prônent la diversité et l'inclusion sur et autour des terrains.

On ne connaît pas encore vraiment la meilleure position de Marco Kana. Mais on sait que "l'enfant de Dieu" est dans le dur depuis son éclosion spectaculaire à l'automne 2019. Et que son club de toujours compte encore sur lui. Pourquoi?