Les Packers de Green Bay ont remporté le quatrième Superbowl de leur histoire en battant les Steelers de Pittsburgh (31-25), dimanche à Dallas (Texas) où se jouait la 45e édition de la

finale de la Ligue professionnelle de football américain (NFL). Franchise historique de la NFL, les Packers avaient remporté les deux premiers Superbowl de l'histoire en 1966 et 1967. Leur dernier titre datait de 1997. Ils succèdent au palmarès aux New Orleans Saints.

A l'origine de trois des cinq touchdowns de son équipe, le quaterback de Green Bay Aaron Rodgers n'a pas craqué sous la pression. Alors qu'il disputait son premier Superbowl, il a été désigné meilleur joueur de la rencontre (MVP).

Les Packers ont rapidement pris l'avantage dans la partie suite à des pertes de balle de Pittsburgh. Le score affichait 14-0 à la fin du premier quart temps et 21-10 à la mi-temps.

Pittsburgh est bien revenu à 28-25 à sept minutes de la fin du match mais le quaterback des Steelers Ben Roethlisberger n'était pas dans un bon jour et Green Bay a pu récupérer le ballon pour sceller sa victoire sur un coup de pied du botteur Mason Crosby.

Sportfootmagazine.be avec Belga

Les Packers de Green Bay ont remporté le quatrième Superbowl de leur histoire en battant les Steelers de Pittsburgh (31-25), dimanche à Dallas (Texas) où se jouait la 45e édition de la finale de la Ligue professionnelle de football américain (NFL). Franchise historique de la NFL, les Packers avaient remporté les deux premiers Superbowl de l'histoire en 1966 et 1967. Leur dernier titre datait de 1997. Ils succèdent au palmarès aux New Orleans Saints. A l'origine de trois des cinq touchdowns de son équipe, le quaterback de Green Bay Aaron Rodgers n'a pas craqué sous la pression. Alors qu'il disputait son premier Superbowl, il a été désigné meilleur joueur de la rencontre (MVP). Les Packers ont rapidement pris l'avantage dans la partie suite à des pertes de balle de Pittsburgh. Le score affichait 14-0 à la fin du premier quart temps et 21-10 à la mi-temps. Pittsburgh est bien revenu à 28-25 à sept minutes de la fin du match mais le quaterback des Steelers Ben Roethlisberger n'était pas dans un bon jour et Green Bay a pu récupérer le ballon pour sceller sa victoire sur un coup de pied du botteur Mason Crosby. Sportfootmagazine.be avec Belga