Alors, Dieu, c'est un échec, ton transfert chez les Monégasques?
Ecoute, Steph, je suis arrivé dans une équipe qui jouait mal. Donc, ça s'est avéré beaucoup plus compliqué que prévu. Le coach, Guy Lacombe, ne m'a jamais parlé. J'ai joué une bonne rencontre face à Nice et juste après, j'ai été mis sur le banc pour deux matches. Je n'ai reçu aucune explication. C'est un entraîneur qui ne communique pas. La moitié du groupe n'en peut plus de Lacombe. Il a vraiment de vrais problèmes relationnels.

Mais qu'est-ce que tu vas faire?
Je vis une sale expérience. Pour rappel, j'ai reçu un SMS du club quand j'étais dans ma chambre, disant que je ne pouvais pas participer au stage à Sainte-Maxime et que je devais désormais m'entraîner avec la CFA. C'est inadmissible. Le club a fait preuve d'un total manque de respect. Le pire, c'est qu'on m'interdit d'aller en stage et que Lacombe déclare dans la presse qu'il est à la recherche d'un attaquant. C'est vraiment humiliant! De toute façon, il est hors de question que j'aille m'entraîner avec la CFA!

Attends, ça va mal se passer. Tu ne peux quand même pas faire ça!
Ça ne change rien. De toute façon, je pars. Ils peuvent faire ce qu'ils veulent: je m'en vais! Qu'ils me prêtent s'ils n'arrivent pas à me vendre. Et je ne reviendrai jamais ici. Mon agent et en train de bosser avec différents clubs. Il y en a pas mal qui me veulent.

Lens, d'ailleurs, et ce depuis que Laszlo Bölöni est là!
Oui, je sais. Mais ça ne va pas pouvoir se faire, vu mon salaire et le montant que Monaco a payé pour me transférer. Il y a surtout des clubs étrangers qui se sont renseignés.

Justement, on parle de toi à Everton et d'un échange avec Louis Saha.
Cette solution me branche très clairement. Il y a aussi d'autres clubs anglais qui s'intéressent à moi. L'Angleterre, c'est le championnat où j'ai envie d'évoluer. Déjà, à l'époque, j'avais hésité entre Monaco et ce championnat.

Quel bilan tires-tu alors de ton échec sur le Rocher?
Je ne suis pas d'accord avec toi quand tu parles d'échec. Il y a plusieurs facteurs qui n'ont pas favorisé ma réussite. D'abord, j'arrive à Monaco avec le statut du plus gros transfert de la saison. Toute la presse a dès lors mis une énorme pression sur mes épaules. En plus, on ne m'a jugé que sur neuf rencontres. Ce n'est vraiment pas sérieux... On a très vite oublié les prestations que j'avais faites avant. En outre, apparemment, Lacombe ne voulait pas de moi en début de saison. D'un coup, je suis devenu un mauvais et la presse m'a massacré.

Normal... Quand t'es arrivé, tout le monde t'appelait Dieu!
La presse m'a vraiment blessé. J'ai même lu un article qui titrait: "Dieu, non merci". On a parlé de flop. Cette saison, c'est surtout Monaco qui fait un flop. Je vais montrer à ce club qu'il s'est trompé sur toute la ligne à mon égard.

Si tu ne trouves rien, tu peux toujours retourner au Standard!
Les Rouches, c'est du passé. Je leur souhaite bonne chance pour leur saison. Et je profite de l'interview pour leur dire merci et souhaiter une bonne année aux supporters.

Alors, Dieu, c'est un échec, ton transfert chez les Monégasques? Ecoute, Steph, je suis arrivé dans une équipe qui jouait mal. Donc, ça s'est avéré beaucoup plus compliqué que prévu. Le coach, Guy Lacombe, ne m'a jamais parlé. J'ai joué une bonne rencontre face à Nice et juste après, j'ai été mis sur le banc pour deux matches. Je n'ai reçu aucune explication. C'est un entraîneur qui ne communique pas. La moitié du groupe n'en peut plus de Lacombe. Il a vraiment de vrais problèmes relationnels. Mais qu'est-ce que tu vas faire? Je vis une sale expérience. Pour rappel, j'ai reçu un SMS du club quand j'étais dans ma chambre, disant que je ne pouvais pas participer au stage à Sainte-Maxime et que je devais désormais m'entraîner avec la CFA. C'est inadmissible. Le club a fait preuve d'un total manque de respect. Le pire, c'est qu'on m'interdit d'aller en stage et que Lacombe déclare dans la presse qu'il est à la recherche d'un attaquant. C'est vraiment humiliant! De toute façon, il est hors de question que j'aille m'entraîner avec la CFA!Attends, ça va mal se passer. Tu ne peux quand même pas faire ça! Ça ne change rien. De toute façon, je pars. Ils peuvent faire ce qu'ils veulent: je m'en vais! Qu'ils me prêtent s'ils n'arrivent pas à me vendre. Et je ne reviendrai jamais ici. Mon agent et en train de bosser avec différents clubs. Il y en a pas mal qui me veulent. Lens, d'ailleurs, et ce depuis que Laszlo Bölöni est là! Oui, je sais. Mais ça ne va pas pouvoir se faire, vu mon salaire et le montant que Monaco a payé pour me transférer. Il y a surtout des clubs étrangers qui se sont renseignés. Justement, on parle de toi à Everton et d'un échange avec Louis Saha. Cette solution me branche très clairement. Il y a aussi d'autres clubs anglais qui s'intéressent à moi. L'Angleterre, c'est le championnat où j'ai envie d'évoluer. Déjà, à l'époque, j'avais hésité entre Monaco et ce championnat. Quel bilan tires-tu alors de ton échec sur le Rocher? Je ne suis pas d'accord avec toi quand tu parles d'échec. Il y a plusieurs facteurs qui n'ont pas favorisé ma réussite. D'abord, j'arrive à Monaco avec le statut du plus gros transfert de la saison. Toute la presse a dès lors mis une énorme pression sur mes épaules. En plus, on ne m'a jugé que sur neuf rencontres. Ce n'est vraiment pas sérieux... On a très vite oublié les prestations que j'avais faites avant. En outre, apparemment, Lacombe ne voulait pas de moi en début de saison. D'un coup, je suis devenu un mauvais et la presse m'a massacré. Normal... Quand t'es arrivé, tout le monde t'appelait Dieu! La presse m'a vraiment blessé. J'ai même lu un article qui titrait: "Dieu, non merci". On a parlé de flop. Cette saison, c'est surtout Monaco qui fait un flop. Je vais montrer à ce club qu'il s'est trompé sur toute la ligne à mon égard. Si tu ne trouves rien, tu peux toujours retourner au Standard! Les Rouches, c'est du passé. Je leur souhaite bonne chance pour leur saison. Et je profite de l'interview pour leur dire merci et souhaiter une bonne année aux supporters.